Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.


Sujets - dini

Pages: [1] 2 3 ... 9
1
Sport / l'OM bientot acheté par Iran Air ?
« le: juin 09, 2016, 03:51:41 pm »
Comme nous vous l'évoquions mardi (voir ici), la propriétaire de l'Olympique de Marseille, Margarita Louis-Dreyfus, disposerait d'une offre de rachat solide en provenance d'Iran. Ce jeudi, France Football apporte de nouvelles informations dans ce dossier.Selon nos confrères, la société acquéreuse sera emmenée par la compagnie aérienne Iran Air et le rachat pourrait avoisiner les 100 millions d'euros. L'ambition de la société iranienne ? Un budget provisionnel compris entre 500 et 600 millions d'euros ! A l'instar du Qatar avec le PSG, cette opération permettrait à l'Iran de renforcer sa politique d'ouverture du pays.Chargée de trouver un repreneur solide et titulaire du mandat de vente, la Banque Rothschild est dans la boucle. Le président Vincent Labrune, lui, ne fait pas partie des plans.

 :iran:

2
Emploi / Faurencia- equipementier automobile
« le: juin 30, 2015, 11:42:37 am »
General Manager Iran (H/F)-OPE12602
 
Faurecia souscrit au principe d'équité en matière d'emploi
 
Au sein de Faurecia, nous sommes tous passionnés par le monde de l'automobile. Nous sommes experts dans la conception, la production et la livraison des meilleurs technologies, systèmes et services  auprès des constructeurs automobiles sur les principaux marchés des 5 continents. Si vous partagez notre ambition pour la perfection technique et notre passion de l'automobile, Faurecia, vous offre une opportunité de carrière.
« Faurecia, un élément-moteur pour votre évolution professionnelle ».
 
Au sein de Faurecia Emissions Control Technologies, notre division IOP va s'implanter sur un nouveau marché et recherche un General Manager (H/F) qui sera basé en Iran. 
 
Le rôle du General Manager d'un pays est de:

    Etre à la tête des activités de Faurecia Emissions Control Technologies dans le pays (ventes, industrialisation, opérations)
    Garantir la croissance sur son périmètre
    Représenter Faurecia auprès des autorités et partenaires locaux

Qualifications :

Le candidat idéal devra posséder les qualités suivantes :

    Expérience professionnelle dans l'industrie automobile
    Bonne connaissance des pays du Moyen-Orient
    10 ans d'expérience en gestion des ventes, des programmes et des opérations
    Grandes qualités de leader
    Bonne compréhension des problématiques clients
    Anglais courant

Fonction : Operations / Production
Localisation du poste : Iran
Type de contrat : CDI
Date de publication : 25 Juin 2015

http://www.faurecia.com/careers/fr/emploi/OPE12602/general-manager-iran-h-f-

3
Salon de thé / Mahnaz Hatami
« le: juin 10, 2015, 03:14:04 pm »
Je vais faire mon "Par" ou Flo je sais plus  :mdr:

Depuis qu'il a quitté la présidence collégiale de l'UMP qu'il partageait avec Alain Juppé, François Fillon et Jean-Pierre Raffarin, on entend beaucoup moins parler de Luc Chatel, qui fut ministre sous Nicolas Sarkozy de 2009 à 2012. Désormais député et conseiller politique pour le mari de Carla Bruni-Sarkozy, Luc Chatel a pu profiter d'un peu de temps libre pour se rendre, avec sa compagne, à la finale de Roland-Garros.

Après avoir traversé avec dignité le drame du suicide de sa femme, Astrid Herrenschmidt, en 2012, Luc Chatel semble enfin avoir trouvé un peu de bonheur auprès de sa nouvelle compagne, Mahnaz Hatami. La belle brune avec laquelle il avait déjà assisté à la fête d'anniversaire des 60 ans de Nicolas Sarkozy est une femme à sa mesure.

Responsable business development au sein du groupe d'articles de luxe et de bijouterie Alain Ducasse comme nous en informe son profil LinkedIn, Mahnaz Hatami est une femme de tête et une businesswoman reconnue qui parle pas moins de 5 langues, dont le farsi. Alors que son compagnon est réputé pour être discret, on réalise très vite que Mahnaz Hatami n'a elle non plus rien d'ostentatoire. Pour leur sortie à Roland-Garros, la compagne de Luc Chatel avait opté pour un simple jean et une chemise blanche : décontractée et assortie à son homme !




4
Salon de thé / salé no mobarak
« le: mars 24, 2015, 10:19:03 am »
Comme j'ai pas vue de rubrique de "tabrik salé no" je me lance  :smiley:

En vous souhaitant à toutes et à tous une excellente année 1394
- santé
- amour
- prospérité
- réussite
- ...

 :jap:

5
Table ronde / Lettre ouverte au monde musulman: Abdennour Bidar
« le: janvier 12, 2015, 10:39:31 am »
source: http://quebec.huffingtonpost.ca/abdennour-bidar/lettre-au-monde-musulman_b_5991640.html


Cher monde musulman, je suis un de tes fils éloignés qui te regarde du dehors et de loin - de ce pays de France où tant de tes enfants vivent aujourd'hui. Je te regarde avec mes yeux sévères de philosophe nourri depuis son enfance par le taçawwuf (soufisme) et par la pensée occidentale. Je te regarde donc à partir de ma position de barzakh, d'isthme entre les deux mers de l'Orient et de l'Occident!

Et qu'est-ce que je vois ? Qu'est-ce que je vois mieux que d'autres sans doute parce que justement je te regarde de loin, avec le recul de la distance ? Je te vois toi, dans un état de misère et de souffrance qui me rend infiniment triste, mais qui rend encore plus sévère mon jugement de philosophe ! Car je te vois en train d'enfanter un monstre qui prétend se nommer État islamique et auquel certains préfèrent donner un nom de démon : DAESH. Mais le pire est que je te vois te perdre - perdre ton temps et ton honneur - dans le refus de reconnaître que ce monstre est né de toi, de tes errances, de tes contradictions, de ton écartèlement interminable entre passé et présent, de ton incapacité trop durable à trouver ta place dans la civilisation humaine.

Que dis-tu en effet face à ce monstre ? Quel est ton unique discours ? Tu cries « Ce n'est pas moi ! », « Ce n'est pas l'islam ! ». Tu refuses que les crimes de ce monstre soient commis en ton nom (hashtag #NotInMyName). Tu t'indignes devant une telle monstruosité, tu t'insurges aussi que le monstre usurpe ton identité, et bien sûr tu as raison de le faire. Il est indispensable qu'à la face du monde tu proclames ainsi, haut et fort, que l'islam dénonce la barbarie. Mais c'est tout à fait insuffisant ! Car tu te réfugies dans le réflexe de l'autodéfense sans assumer aussi, et surtout, la responsabilité de l'autocritique. Tu te contentes de t'indigner, alors que ce moment historique aurait été une si formidable occasion de te remettre en question ! Et comme d'habitude, tu accuses au lieu de prendre ta propre responsabilité : « Arrêtez, vous les occidentaux, et vous tous les ennemis de l'islam de nous associer à ce monstre ! Le terrorisme, ce n'est pas l'islam, le vrai islam, le bon islam qui ne veut pas dire la guerre, mais la paix! »

J'entends ce cri de révolte qui monte en toi, ô mon cher monde musulman, et je le comprends. Oui tu as raison, comme chacune des autres grandes inspirations sacrées du monde l'islam a créé tout au long de son histoire de la Beauté, de la Justice, du Sens, du Bien, et il a puissamment éclairé l'être humain sur le chemin du mystère de l'existence... Je me bats ici en Occident, dans chacun de mes livres, pour que cette sagesse de l'islam et de toutes les religions ne soit pas oubliée ni méprisée ! Mais de ma position lointaine, je vois aussi autre chose - que tu ne sais pas voir ou que tu ne veux pas voir... Et cela m'inspire une question, LA grande question : pourquoi ce monstre t'a-t-il volé ton visage ? Pourquoi ce monstre ignoble a-t-il choisi ton visage et pas un autre ? Pourquoi a-t-il pris le masque de l'islam et pas un autre masque ? C'est qu'en réalité derrière cette image du monstre se cache un immense problème, que tu ne sembles pas prêt à regarder en face. Il le faut bien pourtant, il faut que tu en aies le courage.

Ce problème est celui des racines du mal. D'où viennent les crimes de ce soi-disant « État islamique » ? Je vais te le dire, mon ami. Et cela ne va pas te faire plaisir, mais c'est mon devoir de philosophe. Les racines de ce mal qui te vole aujourd'hui ton visage sont en toi-même, le monstre est sorti de ton propre ventre, le cancer est dans ton propre corps. Et de ton ventre malade, il sortira dans le futur autant de nouveaux monstres - pires encore que celui-ci - aussi longtemps que tu refuseras de regarder cette vérité en face, aussi longtemps que tu tarderas à l'admettre et à attaquer enfin cette racine du mal !

Même les intellectuels occidentaux, quand je leur dis cela, ont de la difficulté à le voir : pour la plupart, ils ont tellement oublié ce qu'est la puissance de la religion - en bien et en mal, sur la vie et sur la mort - qu'ils me disent « Non le problème du monde musulman n'est pas l'islam, pas la religion, mais la politique, l'histoire, l'économie, etc. ». Ils vivent dans des sociétés si sécularisées qu'ils ne se souviennent plus du tout que la religion peut être le cœur du réacteur d'une civilisation humaine ! Et que l'avenir de l'humanité passera demain non pas seulement par la résolution de la crise financière et économique, mais de façon bien plus essentielle par la résolution de la crise spirituelle sans précédent que traverse notre humanité toute entière ! Saurons-nous tous nous rassembler, à l'échelle de la planète, pour affronter ce défi fondamental ? La nature spirituelle de l'homme a horreur du vide, et si elle ne trouve rien de nouveau pour le remplir elle le fera demain avec des religions toujours plus inadaptées au présent - et qui comme l'islam actuellement se mettront alors à produire des monstres.

Je vois en toi, ô monde musulman, des forces immenses prêtes à se lever pour contribuer à cet effort mondial de trouver une vie spirituelle pour le XXIe siècle ! Il y a en toi en effet, malgré la gravité de ta maladie, malgré l'étendue des ombres d'obscurantisme qui veulent te recouvrir tout entier, une multitude extraordinaire de femmes et d'hommes qui sont prêts à réformer l'islam, à réinventer son génie au-delà de ses formes historiques et à participer ainsi au renouvellement complet du rapport que l'humanité entretenait jusque-là avec ses dieux ! C'est à tous ceux-là, musulmans et non musulmans qui rêvent ensemble de révolution spirituelle, que je me suis adressé dans mes livres ! Pour leur donner, avec mes mots de philosophe, confiance en ce qu'entrevoit leur espérance!

Il y a dans la Oumma (communauté des musulmans) de ces femmes et ces hommes de progrès qui portent en eux la vision du futur spirituel de l'être humain. Mais ils ne sont pas encore assez nombreux ni leur parole assez puissante. Tous ceux-là, dont je salue la lucidité et le courage, ont parfaitement vu que c'est l'état général de maladie profonde du monde musulman qui explique la naissance des monstres terroristes aux noms d'Al Qaida, Al Nostra, AQMI ou de l'«État islamique». Ils ont bien compris que ce ne sont là que les symptômes les plus graves et les plus visibles sur un immense corps malade, dont les maladies chroniques sont les suivantes: impuissance à instituer des démocraties durables dans lesquelles est reconnue comme droit moral et politique la liberté de conscience vis-à-vis des dogmes de la religion; prison morale et sociale d'une religion dogmatique, figée, et parfois totalitaire ; difficultés chroniques à améliorer la condition des femmes dans le sens de l'égalité, de la responsabilité et de la liberté; impuissance à séparer suffisamment le pouvoir politique de son contrôle par l'autorité de la religion; incapacité à instituer un respect, une tolérance et une véritable reconnaissance du pluralisme religieux et des minorités religieuses.

Tout cela serait-il donc la faute de l'Occident ? Combien de temps précieux, d'années cruciales, vas-tu perdre encore, ô cher monde musulman, avec cette accusation stupide à laquelle toi-même tu ne crois plus, et derrière laquelle tu te caches pour continuer à te mentir à toi-même ? Si je te critique aussi durement, ce n'est pas parce que je suis un philosophe « occidental », mais parce que je suis un de tes fils conscients de tout ce que tu as perdu de ta grandeur passée depuis si longtemps qu'elle est devenue un mythe !

Depuis le XVIIIe siècle en particulier, il est temps de te l'avouer enfin, tu as été incapable de répondre au défi de l'Occident. Soit tu t'es réfugié de façon infantile et mortifère dans le passé, avec la régression intolérante et obscurantiste du wahhabisme qui continue de faire des ravages presque partout à l'intérieur de tes frontières - un wahhabisme que tu répands à partir de tes lieux saints de l'Arabie Saoudite comme un cancer qui partirait de ton cœur lui-même ! Soit tu as suivi le pire de cet Occident, en produisant comme lui des nationalismes et un modernisme qui est une caricature de modernité - je veux parler de cette frénésie de consommation, ou bien encore de ce développement technologique sans cohérence avec leur archaïsme religieux qui fait de tes « élites » richissimes du Golfe seulement des victimes consentantes de la maladie désormais mondiale qu'est le culte du dieu argent.

Qu'as-tu d'admirable aujourd'hui, mon ami ? Qu'est-ce qui en toi reste digne de susciter le respect et l'admiration des autres peuples et civilisations de la Terre ? Où sont tes sages, et as-tu encore une sagesse à proposer au monde ? Où sont tes grands hommes, qui sont tes Mandela, qui sont tes Gandhi, qui sont tes Aung San Suu Kyi ? Où sont tes grands penseurs, tes intellectuels dont les livres devraient être lus dans le monde entier comme au temps où les mathématiciens et les philosophes arabes ou persans faisaient référence de l'Inde à l'Espagne ? En réalité tu es devenu si faible, si impuissant derrière la certitude que tu affiches toujours au sujet de toi-même... Tu ne sais plus du tout qui tu es ni où tu veux aller et cela te rend aussi malheureux qu'agressif... Tu t'obstines à ne pas écouter ceux qui t'appellent à changer en te libérant enfin de la domination que tu as offerte à la religion sur la vie toute entière. Tu as choisi de considérer que Mohammed était prophète et roi. Tu as choisi de définir l'islam comme religion politique, sociale, morale, devant régner comme un tyran aussi bien sur l'État que sur la vie civile, aussi bien dans la rue et dans la maison qu'à l'intérieur même de chaque conscience. Tu as choisi de croire et d'imposer que l'islam veut dire soumission alors que le Coran lui-même proclame qu'«Il n'y a pas de contrainte en religion» (La ikraha fi Dîn). Tu as fait de son Appel à la liberté l'empire de la contrainte ! Comment une civilisation peut-elle trahir à ce point son propre texte sacré ? Je dis qu'il est l'heure, dans la civilisation de l'islam, d'instituer cette liberté spirituelle - la plus sublime et difficile de toutes - à la place de toutes les lois inventées par des générations de théologiens !

De nombreuses voix que tu ne veux pas entendre s'élèvent aujourd'hui dans la Oumma pour s'insurger contre ce scandale, pour dénoncer ce tabou d'une religion autoritaire et indiscutable dont se servent ses chefs pour perpétuer indéfiniment leur domination... Au point que trop de croyants ont tellement intériorisé une culture de la soumission à la tradition et aux « maîtres de religion » (imams, muftis, shouyoukhs, etc.) qu'ils ne comprennent même pas qu'on leur parle de liberté spirituelle, et n'admettent pas qu'on ose leur parler de choix personnel vis-à-vis des « piliers » de l'islam. Tout cela constitue pour eux une « ligne rouge », quelque chose de trop sacré pour qu'ils osent donner à leur propre conscience le droit de le remettre en question ! Et il y a tant de ces familles, tant de ces sociétés musulmanes où cette confusion entre spiritualité et servitude est incrustée dans les esprits dès leur plus jeune âge, et où l'éducation spirituelle est d'une telle pauvreté que tout ce qui concerne de près ou de loin la religion reste ainsi quelque chose qui ne se discute pas!

Or cela, de toute évidence, n'est pas imposé par le terrorisme de quelques fous, par quelques troupes de fanatiques embarqués par l'État islamique. Non, ce problème-là est infiniment plus profond et infiniment plus vaste ! Mais qui le verra et le dira ? Qui veut l'entendre ? Silence là-dessus dans le monde musulman, et dans les médias occidentaux on n'entend plus que tous ces spécialistes du terrorisme qui aggravent jour après jour la myopie générale ! Il ne faut donc pas que tu t'illusionnes, ô mon ami, en croyant et en faisant croire que quand on en aura fini avec le terrorisme islamiste l'islam aura réglé ses problèmes ! Car tout ce que je viens d'évoquer - une religion tyrannique, dogmatique, littéraliste, formaliste, machiste, conservatrice, régressive - est trop souvent, pas toujours, mais trop souvent, l'islam ordinaire, l'islam quotidien, qui souffre et fait souffrir trop de consciences, l'islam de la tradition et du passé, l'islam déformé par tous ceux qui l'utilisent politiquement, l'islam qui finit encore et toujours par étouffer les Printemps arabes et la voix de toutes ses jeunesses qui demandent autre chose. Quand donc vas-tu faire enfin ta vraie révolution ? Cette révolution qui dans les sociétés et les consciences fera rimer définitivement religion et liberté, cette révolution sans retour qui prendra acte que la religion est devenue un fait social parmi d'autres partout dans le monde, et que ses droits exorbitants n'ont plus aucune légitimité !

Bien sûr, dans ton immense territoire, il y a des îlots de liberté spirituelle : des familles qui transmettent un islam de tolérance, de choix personnel, d'approfondissement spirituel ; des milieux sociaux où la cage de la prison religieuse s'est ouverte ou entrouverte ; des lieux où l'islam donne encore le meilleur de lui-même, c'est-à-dire une culture du partage, de l'honneur, de la recherche du savoir, et une spiritualité en quête de ce lieu sacré où l'être humain et la réalité ultime qu'on appelle Allâh se rencontrent. Il y a en Terre d'islam et partout dans les communautés musulmanes du monde des consciences fortes et libres, mais elles restent condamnées à vivre leur liberté sans assurance, sans reconnaissance d'un véritable droit, à leurs risques et périls face au contrôle communautaire ou bien même parfois face à la police religieuse. Jamais pour l'instant le droit de dire « Je choisis mon islam », « J'ai mon propre rapport à l'islam » n'a été reconnu par « l'islam officiel » des dignitaires. Ceux-là au contraire s'acharnent à imposer que « La doctrine de l'islam est unique » et que « L'obéissance aux piliers de l'islam est la seule voie droite » (sirâtou-l-moustaqîm).

Ce refus du droit à la liberté vis-à-vis de la religion est l'une de ces racines du mal dont tu souffres, ô mon cher monde musulman, l'un de ces ventres obscurs où grandissent les monstres que tu fais bondir depuis quelques années au visage effrayé du monde entier. Car cette religion de fer impose à tes sociétés tout entières une violence insoutenable. Elle enferme toujours trop de tes filles et tous tes fils dans la cage d'un Bien et d'un Mal, d'un licite (halâl) et d'un illicite (harâm) que personne ne choisit, mais que tout le monde subit. Elle emprisonne les volontés, elle conditionne les esprits, elle empêche ou entrave tout choix de vie personnel. Dans trop de tes contrées, tu associes encore la religion et la violence - contre les femmes, contre les « mauvais croyants », contre les minorités chrétiennes ou autres, contre les penseurs et les esprits libres, contre les rebelles - de telle sorte que cette religion et cette violence finissent par se confondre, chez les plus déséquilibrés et les plus fragiles de tes fils, dans la monstruosité du jihad !

Alors, ne t'étonne donc pas, ne fais plus semblant de t'étonner, je t'en prie, que des démons tels que le soi-disant État islamique t'aient pris ton visage ! Car les monstres et les démons ne volent que les visages qui sont déjà déformés par trop de grimaces ! Et si tu veux savoir comment ne plus enfanter de tels monstres, je vais te le dire. C'est simple et très difficile à la fois. Il faut que tu commences par réformer toute l'éducation que tu donnes à tes enfants, que tu réformes chacune de tes écoles, chacun de tes lieux de savoir et de pouvoir. Que tu les réformes pour les diriger selon des principes universels (même si tu n'es pas le seul à les transgresser ou à persister dans leur ignorance) : la liberté de conscience, la démocratie, la tolérance et le droit de cité pour toute la diversité des visions du monde et des croyances, l'égalité des sexes et l'émancipation des femmes de toute tutelle masculine, la réflexion et la culture critique du religieux dans les universités, la littérature, les médias. Tu ne peux plus reculer, tu ne peux plus faire moins que tout cela ! Tu ne peux plus faire moins que ta révolution spirituelle la plus complète ! C'est le seul moyen pour toi de ne plus enfanter de tels monstres, et si tu ne le fais pas tu seras bientôt dévasté par leur puissance de destruction. Quand tu auras mené à bien cette tâche colossale - au lieu de te réfugier encore et toujours dans la mauvaise foi et l'aveuglement volontaire, alors plus aucun monstre abject ne pourra plus venir te voler ton visage.

Cher monde musulman... Je ne suis qu'un philosophe, et comme d'habitude certains diront que le philosophe est un hérétique. Je ne cherche pourtant qu'à faire resplendir à nouveau la lumière - c'est le nom que tu m'as donné qui me le commande, Abdennour, « Serviteur de la Lumière ».

Je n'aurais pas été si sévère dans cette lettre si je ne croyais pas en toi. Comme on dit en français: «Qui aime bien châtie bien». Et au contraire tous ceux qui aujourd'hui ne sont pas assez sévères avec toi - qui te trouvent toujours des excuses, qui veulent faire de toi une victime, ou qui ne voient pas ta responsabilité dans ce qui t'arrive - tous ceux-là en réalité ne te rendent pas service ! Je crois en toi, je crois en ta contribution à faire demain de notre planète un univers à la fois plus humain et plus spirituel ! Salâm, que la paix soit sur toi.

6
http://www.eetimes.com/document.asp?doc_id=1323799

BERKELEY, Calif. — Iran has the engineers and universities to spawn a Silicon Valley in the Middle East, but US sanctions combined with the country's own shortcomings hold back its potential.

That was the conclusion from a conference of more than 500 Iranian high-tech executives and entrepreneurs here. Participants in the Bridge 2014 event said they hope to overcome the hurdles, believing prosperity is the best antidote for a long and painful history of political conflict.

“What is needed is funding universities and advanced R&D to transfer technology in the schools to practical applications,” said Maryam Rofougaran, a senior vice president of engineering at Broadcom, who told the story of her rise from a small town in Iran.

Born in the “beautiful but conservative city” of Isfahan where “career choices for women were quite limited,” she pursued her dreams initially through education. “Form early on, my clear passion and strongest subjects were math and physics,” she said.

Rofougaran became the first woman to conduct research in one of the engineering labs at UCLA. For her Master’s thesis, she developed the first 900 MHz power amp in CMOS. She worked with her brother to create a full CMOS transceiver and formed a startup based on the design that Broadcom bought in 2000.

“Today I am responsible for developing and shipping more than 2 billion wireless chips a year,” she said.

Iran is probably not fertile soil for chip design startups today, she said, responding to an audience question. “We think [innovation] will be through universities at first, given issues with politics, and I would not suggest [chip design] as a startup right way, it would be easier to focus on software.”

In another keynote, Mahmoud Nazzari, founder and chairman of Iran’s largest software company, Systems Group, outlined challenges for high-tech companies in the country. Iran lacks a strong patent system or a robust set of competitors and loses much of its top talent to other countries.

And there are the sanctions.

“I don’t know how they work on other industries," he said, "but in IT, they are killing us. We cannot officially buy software licenses or get service. We cannot go beyond our borders even in the region, so we cannot cooperate. We have many friends, but we don’t know when we can start real business transactions with them.”

Even travel is difficult. The US requires background checks that can take six months for people traveling from Iran, even if they passed a check for a recent prior trip, he told EE Times.

Iran’s government invests about $500 million a year in startups, a drop in the bucket compared to the $30 billion a year spent by venture capitalists in the US, said Hamed Ghoddusi, an assistant professor of finance at Stevens Institute of Technology in Hoboken, N.J.

The country lacks a robust community of VCs, and angel investors are practically non-existent, he said. Also missing are the legal underpinning that supports private equity and venture capital investments as well as a specialized and efficient bankruptcy court.

A quarter of Iran’s college students are in engineering, and Systems Group signed on to an international treaty on intellectual property. Nevertheless patent applications are low, mainly because the country lacks an effective patent system, said Robert Babayi, managing partner of Vector IP Law Group, noting Iran has a patchwork quilt of 26 different patent examination authorities

Perhaps the biggest missing ingredient is the culture of Silicon Valley that rewards entrepreneurs and tolerates failure, said Pejman Nozad, who runs a $50 million venture capital firm in Palo Alto, Calif.

Despite the challenges, the conference gave some signs of progress. For example the Maps incubator in Iran is now home to two startups employing about 20 engineers. Over the past two years, the Iran Startups group has held educational events in several cities around the country.

Many attendees here expressed hope for a future event in Iran and more exchanges between the two countries.

“Some of us had a enough success -- we don’t need to make another million dollars,” said Saeed Amidi, chief executive of the Plug and Play Tech Center, an incubator in Silicon Valley. “If can make a difference in another entrepreneur’s life, that gives real meaning.”

— Rick Merritt, Silicon Valley Bureau Chief, EE Times

7
Table ronde / Mr Le Président
« le: août 04, 2014, 01:18:18 pm »

8
Table ronde / Rohani
« le: juillet 11, 2014, 10:43:43 pm »
    :lipsrsealed:

9
Table ronde / Rafsanjani
« le: juillet 02, 2014, 11:16:21 am »

10
Sport / COUPE DU MONDE BRAZIL
« le: juin 11, 2014, 02:42:30 pm »
On lance les pronostics la veille de la Coupe du monde ?  :wink:

vous pouvez télécharger le fichier excel ici:
http://www.pariercoupedumonde.net/calendrier/excel-xls.php

Qui en 1/8ème (les 2 premiers de chaque groupe) ?
Qui en 1/4?
Qui en Demi?
Qui en final?

qui pour succéder à Paul le Poulpe ?  :smiley:


11
Emploi / Yves Rocher embauche
« le: mars 17, 2014, 12:18:00 pm »
Au sein de la zone Afrique, Moyen-Orient et Brésil et rattaché(e) à une Responsable de marché (4 pays), vous contribuez au déploiement de la marque Yves Rocher en termes de produits, offres, prix, communication, distribution et merchandising sur les marchés concernés (Algérie, Iran, Tunisie et Turquie) en l'adaptant au mieux aux attentes consommateurs.Vous participez à la mise en Suvre de la stratégie partagée avec  les partenaires locaux.

 Pour cela, vous vous assurez que tous les marchés respectent les guidelines déterminés pour chacun d'entre eux sur tous les leviers du mix marketing.

 1 - Produits :

Vous préparez lanalyse la performance des produits (CA/Débits/Avantages commerciaux/Marge et rentabilité/Coûts Commerciaux/P&L produits, Pricing, Taux de présence, &) pour permettre la construction  dune stratégie de marque adaptée pour chaque marché.
 
2 - Prix :

Vous pilotez la collecte des informations prix y compris les prix Yves Rocher dans les différents canaux de distribution et en préparez lanalyse.

 
3 - Trade Marketing :

Vous préparez le plan d'animation commerciale en adéquation avec les contraintes légales des marchés et la stratégie fixée et le mettez en Suvre en étroite collaboration avec nos partenaires.


4 - Communication :

Vous identifiez les axes et supports de communication les plus pertinents par marché tout en accompagnant la transformation de l'image de marque (média & social média).
 

5  Développement magasin et Merchandising :

Vous proposez des plans magasins adaptés à la stratégie définie pour le marché local et accompagnez le partenaire dans louverture des magasins.


Profil :

Formation BAC +4/5, première expérience significative (stages longs, apprentissage ou CDD) acquise idéalement dans l'univers de la beauté et sur une fonction commerciale, en B to B si possible.

Ouvert à l'international et sensible aux cultures des marchés du Moyen Orient et Afrique, vous démontrez un fort intérêt pour le développement commercial sur ces marchés.

Vous avez une réelle sensibilité commerciale et marketing.


La maitrise dune langue de la zone (Arabe, Persan, Turc)  est un plus très apprécié mais non indispensable.

12
Salon de thé / message de la Reine aux US
« le: mars 05, 2014, 02:49:04 pm »


A MESSAGE FROM THE QUEEN   :mdr: :mdr: :mdr: :mdr:

To the citizens of the United States of America from Her Sovereign
Majesty Queen Elizabeth II

In light of your failure in recent yearsto nominate competent candidates
for President of the USA and thus to govern yourselves, we hereby give
notice of the revocation of your independence, effective immediately.
(You should look up 'revocation' in the Oxford English Dictionary.)

Her Sovereign Majesty Queen Elizabeth II will resume monarchical duties
over all states, commonwealths, and territories (except North Dakota,
which she does not fancy).

Your new Prime Minister, David Cameron, will appoint a Governor for
America without the need for further elections.

Congress and the Senate will be disbanded. A questionnaire may be
circulated next year to determine whether any of you noticed.

To aid in the transition to a British Crown dependency, the following
rules are introduced with immediate effect:

-----------------------

1. The letter 'U' will be reinstated in words such as 'colour,'
'favour,' 'labour' and 'neighbour.' Likewise, you will learn to spell
'doughnut' without skipping half the letters, and the suffix '-ize' will
be replaced by the suffix '-ise.' Generally, you will be expected to
raise your vocabulary to acceptable levels. (look up 'vocabulary').

------------------------

2. Using the same twenty-seven words interspersed with filler noises
such as ''like' and 'you know' is an unacceptable and inefficient form
of communication. There is no such thing as U.S. English. We will let
Microsoft know on your behalf. The Microsoft spell-checker will be
adjusted to take into account the reinstated letter 'u'' and the
elimination of '-ize.'

-------------------

3. July 4th will no longer be celebrated as a holiday.

-----------------

4. You will learn to resolve personal issues without using guns,
lawyers, or therapists. The fact that you need so many lawyers and
therapists shows that you're not quite ready to be independent. Guns
should only be used for shooting grouse. If you can't sort things out
without suing someone or speaking to a therapist, then you're not ready
to shoot grouse.

----------------------

5. Therefore, you will no longer be allowed to own or carry anything
more dangerous than a vegetable peeler. Although a permit will be
required if you wish to carry a vegetable peeler in public.

----------------------

6. All intersections will be replaced with roundabouts, and you will
start driving on the left side with immediate effect. At the same time,
you will go metric with immediate effect and without the benefit of
conversion tables. Both roundabouts and metrication will help you
understand the British sense of humour.

--------------------

7. The former USA will adopt UK prices on petrol (which you have been
calling gasoline) of roughly $10/US gallon. Get used to it.

-------------------

8. You will learn to make real chips. Those things you call French fries
are not real chips, and those things you insist on calling potato chips
are properly called crisps. Real chips are thick cut, fried in animal
fat, and dressed not with catsup but with vinegar.

-------------------

9. The cold, tasteless stuff you insist on calling beer is not actually
beer at all. Henceforth, only proper British Bitter will be referred to
as beer, and European brews of known and accepted provenance will be
referred to as Lager. South African beer is also acceptable, as they are
pound for pound the greatest sporting nation on earth and it can only be
due to the beer. They are also part of the British Commonwealth - see
what it did for them. American brands will be referred to as Near-Frozen
Gnat's Urine, so that all can be sold without risk of further confusion.

---------------------

10. Hollywood will be required occasionally to cast English actors as
good guys. Hollywood will also be required to cast English actors to
play English characters. Watching Andie Macdowell attempt English
dialect in Four Weddings and a Funeral was an experience akin to having
one's ears removed with a cheese grater.

---------------------

11. You will cease playing American football. There is only one kind of
proper football; you call it soccer. Those of you brave enough will, in
time, be allowed to play rugby (which has some similarities to American
football, but does not involve stopping for a rest every twenty seconds
or wearing full kevlar body armour like a bunch of nancies).

---------------------

12. Further, you will stop playing baseball. It is not reasonable to
host an event called the World Series for a game which is not played
outside of America. Since only 2.1% of you are aware there is a world
beyond your borders, your error is understandable. You will learn
cricket, and we will let you face the South Africans first to take the
sting out of their deliveries.

--------------------

13.. You must tell us who killed JFK. It's been driving us mad.

-----------------

14. An internal revenue agent (i.e. tax collector) from Her Majesty's
Government will be with you shortly to ensure the acquisition of all
monies due (backdated to 1776).

---------------

15. Daily Tea Time begins promptly at 4 p.m. with proper cups, with
saucers, and never mugs, with high quality biscuits (cookies) and cakes;
plus strawberries (with cream) when in season.

God Save the Queen!

PS: Only share this with friends who have a good sense of humour (NOT
humor)!

13
Table ronde / Les Balkany
« le: février 05, 2014, 01:42:47 pm »
Visite guidée de la Villa Pamplemousse, la propriété que le maire de Levallois possède sur l'île de Saint-Martin à Terres-Basses.

La Villa Pamplemousse, anciennement Maison du Soleil, n'est pas une petite maison de vacances. Située sur la très chic presqu'île des Terres-Basses, une résidence fermée baignée par les eaux turquoise, c'est une véritable demeure hollywoodienne. Avec ses cinq chambres toutes équipées d'écran plasma, son immense piscine et son jardin exotique de plus d'un hectare, la propriété offre tout le confort d'un quatre-étoiles. Lorsque les Balkany, propriétaires des lieux depuis la fin des années 90, n'y séjournent pas, la Villa Pamplemousse est proposée à la location entre 5 500 et 7 800 euros la semaine. Un prix qui inclut le personnel : une intendante, une femme de ménage et un jardinier. Parmi les inconditionnels de ce petit paradis antillais figurent le producteur Stéphane Collaro, le fondateur d'AB Productions Jean-Luc Azoulay - voisin des Balkany à Terres-Basses, la richissime Liliane Bettencourt et, jusqu'il y a encore quelques années, Saadi Kadhafi, l'un des fils du Guide libyen.

tout s'enchaine  :lol:

pour les photos:
http://www.lepoint.fr/politique/en-images-bienvenue-dans-le-petit-paradis-antillais-des-balkany-13-11-2013-1756272_20.php

14
Table ronde / apres les manifs ce qui a été repoussé
« le: février 04, 2014, 12:42:01 pm »
Que contenait le projet de loi sur la famille repoussé par le gouvernement ?

Matignon a indiqué, lundi, qu'il ne présenterait pas ce texte en 2014. Francetv info s'intéresse à certaines mesures phares qu'il contenait.

Une partie de la gauche crie à la tromperie, la droite évoque une victoire après le report sine die du projet de loi sur la famille qui devait être présenté en 2014, lundi 3 février. Le gouvernement a finalement repoussé ce texte contre lequel des partisans de La Manif pour tous se sont mobilisés dimanche. Ils protestaient plus particulièrement contre la procréation médicalement assistée (PMA) et la gestation pour autrui (GPA), deux dispositions pourtant absentes du projet.

Que contenait vraiment le texte ? Francetv info dresse la liste des mesures désormais repoussées, voire abandonnées.
Une réforme du statut de beau-parent

La question de la coparentalité était au cœur du projet de loi soutenu par la ministre de la Famille, Dominique Bertinotti. L'une des mesures-clés du texte était la création d'un statut de beau-parent (ou de tiers, c'est-à-dire une personne ayant la responsabilité d'un enfant) afin de reconnaître et de simplifier son rôle dans l'éducation des enfants, notamment dans les familles recomposées.

La belle-mère ou le beau-père auraient ainsi pu signer certains documents administratifs ou médicaux, indique le site d'Europe 1. Le tout en préservant l'autorité parentale du parent qui n'a pas la garde.
Davantage de médiation familiale

Autre thème en lien avec la coparentalité : l'entente entre les deux parents, qui se déchirent parfois au moment de la séparation concernant le mode de garde, les droits de visite ou le montant de la pension alimentaire. Dans ce contexte, Dominique Bertinotti souhaitait ainsi rendre obligatoire la médiation "en amont d'une audience devant le juge", selon La Croix.

La ministre jugeait, en 2013, que "seules 4% des séparations se règlent par l'intermédiaire d'un médiateur familiale. C'est trop peu". Le contrat de "coparentalité" aurait ensuite été validé par un juge.
Un aménagement de l'adoption simple

Autre mesure phare du projet de loi suspendu : favoriser l'adoption simple, qui ne rompt pas les liens avec la famille biologique, dans le cas d'enfants placés dans des foyers ou des familles d'accueil sans référent familial fixe, explique Le Parisien. Selon Europe 1, la mesure visait à donner de nouveaux parents à ces enfants, sans pour autant rompre le lien avec leurs parents biologiques.

En outre, les associations poussaient pour une réforme de l'agrément, rapporte La Croix, avec notamment des mesures d'accompagnement des familles avant, pendant et après l'arrivée de l'enfant.   
Un accès à des informations pour les enfants nés sous X

Dans le texte, le gouvernement entendait aussi aborder la délicate question des origines dans le cadre de l'accouchement sous X. Objectif : trouver un compromis pour permettre de donner plus d'informations aux enfants nés sous X, tout en préservant le secret. Le gouvernement prévoyait notamment un accès aux dossiers médicaux des géniteurs, ainsi que des détails sur la conception de l'enfant, précise Europe 1.
Une réflexion sur la prémajorité

Enfin, le gouvernement réfléchissait à de nouveaux droits pour les enfants avec la mise en place d'une prémajorité à partir de 16 ans, utile en cas d'engagement citoyen ou associatif. Cela aurait ainsi pu permettre à des adolescents de créer une association, voire de voter à des élections locales.

Pages: [1] 2 3 ... 9