Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Messages récents

Pages: 1 ... 8 9 [10]
91
Culture et Littérature / Re : Festival de Cannes 2018
« Dernier message par Parvaneh le avril 15, 2018, 05:00:34 pm »
15 avril 2018


Cannes: le cinéma iranien est "vivant et dynamique", estime Panahi


TÉHÉRAN (AFP) -
Le cinéma iranien est "vivant et dynamique" malgré les menaces, écrit le cinéaste dissident iranien Jafar Panahi dans une lettre ouverte publiée dimanche après l'annonce de la sélection de son dernier film au Festival de Cannes.

"Pour la première fois dans l'histoire du cinéma iranien, deux films de deux cinéastes iraniens sont présents dans la principale compétition de Cannes. Cette présence est le signe que le cinéma iranien est vivant et dynamique", écrit M. Panahi dans cette lettre publiée par l'agence de presse Ilna, proche des réformateurs.

"Mais très clairement, cela ne plaît pas à ceux qui veulent la mort du cinéma indépendant iranien (et qui sont prêts) à toutes les menaces", écrit-il.

Le Festival de Cannes, dont la 71e édition aura lieu du 8 au 19 mai, a annoncé jeudi que deux films iraniens avaient été sélectionnés pour la compétition officielle : "Three Faces" (Trois visages) de M. Panahi et "Todos lo saben" (Tout le monde le sait), film en espagnol de son compatriote Asghar Farhadi.

Le directeur du festival, Thierry Frémaux, a annoncé avoir demandé à l'Iran d'autoriser la présence de M. Panahi à Cannes.

Condamné par la justice de son pays pour avoir soutenu le mouvement de protestation de 2009, M. Panahi est visé par une interdiction de tourner en Iran et de quitter le territoire iranien et est susceptible d'être incarcéré à tout moment.

Cela ne l'a pas empêché de remporter en 2015 - au grand dam des conservateurs - l'Ours d'or du festival de Berlin pour "Taxi Téhéran", réalisé clandestinement en Iran et filmé à l'intérieur d'un taxi.

"Il est certain que [...] les pressions vont se poursuivre, mais le cinéma indépendant tentera de préserver son indépendance par des voies nouvelles et créatives", ajoute M. Panahi, un des membres les plus influents de la nouvelle vague iranienne, dans sa lettre ouverte.

"Mais mon plus grand souhait en tant que cinéaste est que mes films soient projetés en Iran, même si c'est dans une seule salle et même si c'est dans l'endroit le plus éloigné" du pays, écrit le réalisateur.

Plusieurs médias iraniens rapportent dimanche que la société nationale des réalisateurs a écrit au président Hassan Rohani pour lui demander d'intervenir pour que M. Panahi puisse se rendre à Cannes.


http://www.france24.com/fr/20180415-cannes-le-cinema-iranien-est-vivant-dynamique-estime-panahi
92
Emploi / Re : ANNONCE CASTING Pour le prochain film de Nader T. Homayoun
« Dernier message par shapour I le avril 14, 2018, 08:01:05 pm »
j'ai adore le film le pieds dans le tapis  !!
93
Emploi / Re : Recherche stage en pays persanophone
« Dernier message par shapour I le avril 14, 2018, 08:00:19 pm »
Bonjour à tous,

Je suis nouveau sur le forum et ravi de l'avoir rencontré par hasard : il est super et les conversations très intéressantes.

J'ai terminé une licence de persan (langue & civilisation) et aujourd'hui je suis en études de relations internationales. Je cherche un stage dans un pays persanophone de deux-trois mois qui me permettrait de valoriser mon persan mais aussi d'autre savoir-faires/compétences. J'aimerais trouver quelque chose dans le domaine de la coopération internationale/champs du développement. Il est difficile de trouver des pistes en Iran, peut être plus facile au Tadjikistan, plus ouvert en termes de structures pouvant accueillir un stagiaire étranger.

Si vous avez des pistes, des idées, elles seront les bienvenues.

Merci
Gaspard

MMe toufan chanbre de commerce franco iranienne a Teheran
94
Emploi / Recherche stage en pays persanophone
« Dernier message par Gaspard le avril 14, 2018, 03:59:35 pm »
Bonjour à tous,

Je suis nouveau sur le forum et ravi de l'avoir rencontré par hasard : il est super et les conversations très intéressantes.

J'ai terminé une licence de persan (langue & civilisation) et aujourd'hui je suis en études de relations internationales. Je cherche un stage dans un pays persanophone de deux-trois mois qui me permettrait de valoriser mon persan mais aussi d'autre savoir-faires/compétences. J'aimerais trouver quelque chose dans le domaine de la coopération internationale/champs du développement. Il est difficile de trouver des pistes en Iran, peut être plus facile au Tadjikistan, plus ouvert en termes de structures pouvant accueillir un stagiaire étranger.

Si vous avez des pistes, des idées, elles seront les bienvenues.

Merci
Gaspard

95
Salon de thé / Please !3 petits mots a traduire
« Dernier message par Verbatim le avril 12, 2018, 11:56:23 pm »
Hello Ami(e)s Iranien(ne)s, :iran:

Voici 3 mots français dont j'aimerais avoir la traduction en persan, si certains s'en sentent capables.Je les ai mis dans une phrase pour que vous compreniez le sens que je recherche.


1--Mon enfant n'est pas épanoui dans cette école. Comment traduiriez-vous "épanoui" ?

2--Concernant la relation parent/professeur, je vous ai écris des lettres, j'ai pris des rdv donc "j'ai le sentiment d'avoir été suffisamment en contact avec vous , on ne peut pas dire que je suis un parent non investi.  Comment traduiriez-vous  "j'ai le sentiment d'avoir été suffisamment en contact avec vous"

3-Je sais que vous ne comprenez pas mais c'est comme ça, c'est tout. Comment traduiriez vous "c'est comme ça (c'est ainsi), c'est tout".

Un grand merci à tous ceux qui voudront bien m'aider et même aux autres de m'avoir lu même si vous ne connaissez pas le persan. 



96
Culture et Littérature / Salle d'opéra à Téhéran (Roudaki Hall / Vahdat Hall)
« Dernier message par Parvaneh le avril 12, 2018, 12:38:30 pm »

Intérieur de la salle Vahdat
La salle Vahdat (Talar-e Vahdat) est une salle d'opéra construite en 1967 à Téhéran en Iran. Le bâtiment a été conçu par l'architecte Aftandilian, inspiré en partie par le Wiener Staatsoper. Avant 1979, la salle était connue sous le nom de Talar-e Rudaki1, en référence au poète Rudaki.

De nombreux artistes et orchestres s'y sont produits, parmi lesquels le Dundee Repertory Theatre, Mohammad Esmaili, Parvaz Homay, Leningrad Ballet, Marcel Marceau, Bagher Moazen, l'Orchestre symphonique de Téhéran, Loris Tjeknavorian, Peyman Yazdanian. La salle accueille également l'exposition d'art Tehran Art Expo2.
97
Compétition officielle :  THREE FACES by Jafar Panahi


AFP Cannes @AFPCannes
Les autorités iraniennes seront contactées par le @Festival_Cannes pour autoriser le cinéaste à présenter son travail sur la Croisette @THIERRYFREMAUX #cannes2018


Compétition Un Certain Regard : GRÄNS (BORDER) de Ali Abbasi

Ali Abbasi, né en 1981 à Téhéran, en Iran1, est un scénariste, réalisateur et monteur danois d'origine iranienne.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Les films en compétition pour la Palme d'or
TODOS LO SABEN (EVERYBODY KNOWS) d'Asghar Farhadi
EN GUERRE, de Stéphane Brizé
DOGMAN, Matteo Garrone
LE LIVRE D’IMAGE de Jean-Luc Godard
NETEMO SAMETEMO (ASAKO I & II) de Ryusuke Hamaguchi
PLAIRE AIMER ET COURIR VITE (SORRY ANGEL) de Christophe Honoré
LES FILLES DU SOLEIL (GIRLS OF THE SUN) d'Eva Husson
ASH IS PUREST WHITE de Jia Zhang-Ke
SHOPLIFTERS de Kore-Eda Hirokazu
CAPHARNAÜM (CAPERNAUM) de Nadine Labaki
BUH-NING (BURNING) by Lee Chang-Dong
BLACKKKLANSMAN de Spike Lee
UNDER THE SILVER LAKE de David Robert Mitchell
THREE FACES by Jafar Panahi
ZIMNA WOJNA (COLD WAR) de Pawel Pawlikowski
LAZZARO FELICE d'Alice Rohrwacher
YOMEDDINE d'A.B Shawky
LETO (L’ÉTÉ) de Kirill Serebrennikov

Un certain regard (présidé par Benicio del Toro)
GRÄNS (BORDER) de Ali Abbasi
SOFIA de Meyem Benm’Barek
LES CHATOUILLES (LITTLE TICKLES) d'Andréa Bescond et Eric Métayer
LONG DAY'S JOURNEY INTO NIGHT de Bi Gan
MANTO de Nandita Das
À GENOUX LES GARS (SEXTAPE) d'Antoine DESROSIÈRES
GIRL de Lukas Dhont
GUEULE D’ANGE (ANGEL FACE) de Vanessa Filho
EUPHORIA de Valeria Golino
RAFIKI (FRIEND) de Wanuri Kahiu
MON TISSU PRÉFÉRÉ (MY FAVORITE FABRIC) de Gaya Jiji
DIE STROPERS (THE HARVESTERS) d'Etienne Kallos
N MY ROOM d'Ulrich Köhler
EL ANGEL de Luis Ortega
THE GENTLE INDIFFERENCE OF THE WORLD d'Adilkhan Yerzhanov

Séances de Minuit
WHITNEY, un documentaire de l’Ecossais Kevin Macdonald, qui retrace l’existence de la chanteuse Whitney Houston.

FAHRENHEIT 451 de l’Américain Ramin Bahrani avec Sofia Boutella, Michael B. Jordan et Michael Shannon. Il s’agit de la deuxième adaptation, après celle de François Truffaut, du roman de Ray Bradbury.


Les Filles du soleil :
Film français d’Eva Husson, avec Golshifteh Farahani, Emmanuelle Bercot (2 heures)

Alors qu’elle s'apprête à mener son unité à la reconquête d’une ville passée sous contrôle intégriste, une commandante kurde (Golshifteh Farahani) croise la route d’une journaliste française (Emmanuelle Bercot).


En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/festival-de-cannes/article/2018/04/12/festival-de-cannes-jean-luc-godard-spike-lee-et-matteo-garrone-en-competition_5284468_766360.html#Rmz3S04vvyDr25am.99



https://www.20minutes.fr/culture/2253763-20180412-video-cannes-2018-jean-luc-godard-christophe-honore-competition-palme
98
Culture et Littérature / Re : Quand la musique classique rend hommage à la Perse
« Dernier message par Parvaneh le avril 11, 2018, 10:17:30 am »
Il y a aussi des chants persans de Reza Vali



Prix sur Amazon.fr : 15,68 euros







https://www.amazon.fr/Home-Kian-Soltani/dp/B0779PPFLX



The young Persian-Austrian cellist Kian Soltani was born in 1992 in Bregenz. His parents Khosro Soltani and Farzaneh Navai used to work with Tehran Symphony Orchestra for a while and shortly after the Islamic Revolution in Persia moved to Austria.

"I've always felt at home in Austria", Kian says. "And yet, the Persian side of my family gave me a chance to grow up with two cultures." Bringing together Austro-German Romantic works and contemporary Persian music, Soltani's debut album, "Home", expresses that sense of being rooted in a dual heritage. His pianist is Aaron Pilsan, whose background has parallels with Soltani's. They have already performed some of its repertoire live in their concerts in Europe.

According to a Press Release by Deutsche Grammophon, "On Home, the cellist travels from Romanticism, with its desire to emulate European folk music, to a living composer's take on Persian folk traditions. Beginning with works by Schumann and Schubert - "I grew up with them and I feel at home with this music" - he rounds off the album with music by Reza Vali, a friend of the family who, like the Soltanis, emigrated from Iran. Vali's 'Persian Folk Songs' was written to commission and premiered by Kian Soltani and Aaron Pilsan in May 2017.
99
Emploi / ANNONCE CASTING Pour le prochain film de Nader T. Homayoun
« Dernier message par Parvaneh le avril 10, 2018, 06:44:31 pm »
ANNONCE CASTING

Pour le prochain film de Nader T. Homayoun, (Les pieds dans le tapis), produit par Agat Films & Cie - Ex Nihilo et ARTE nous cherchons des petites filles de 9 à 11 ans pouvant parler le Farsi. Merci d’envoyer une photo avec votre nom, âge, ville de résidence ainsi que votre n° de téléphone et votre mail à : gigiakoka@gmail.com
100
Salon de thé / Re : 7 au 14 avril 2018 semaine culturelle d’Ispahan à Paris
« Dernier message par Parvaneh le avril 10, 2018, 12:48:57 pm »
La Semaine d'Ispahan à Paris

 
Ce soir, Pierre Hermé reçoit le titre d’«Ambassadeur culturel de la ville d’Ispahan ». Dans le cadre de la Semaine culturelle d’Ispahan à Paris, Ghodratollah Norouzi, maire d’Ispahan, lui décerne ce titre pour toute sa contribution au nom et à la gloire de cette ville millénaire.


Pierre Hermé Paris
‏“L'histoire d'Ispahan démarre en 1987 avec la création d'un premier gâteau que j'avais appelé « le Paradis », dans lequel j’associais la rose et la framboise. 10 ans plus tard j’y ajoutais le letchi. Le Paradis est alors devenu Ispahan”. Pierre Hermé  Parispahan2018
Pages: 1 ... 8 9 [10]