Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Auteur Sujet: Blogs de voyages/voyageurs passant par l'Iran  (Lu 8036 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Florinda

  • Moderator
  • Archange
  • *****
  • Messages: 9754
    • Voir le profil
Re : Blogs de voyages/voyageurs passant par l'Iran
« Réponse #30 le: mai 02, 2016, 01:53:03 pm »
Veronika et ses amis :

Travelling to Iran : what to wear
http://www.travelgeekery.com/travelling-iran-wear/#axzz47UxnIlCg

2 weeks in Iran : Itinerary
http://www.travelgeekery.com/iran-itinerary/#prettyPhoto

15 things you should know about Iran and its people
http://www.travelgeekery.com/iran-and-iranians/#axzz47UCosuVm

Hors ligne Florinda

  • Moderator
  • Archange
  • *****
  • Messages: 9754
    • Voir le profil
Re : Blogs de voyages/voyageurs passant par l'Iran
« Réponse #31 le: mai 09, 2016, 09:47:56 am »
La bande-annonce sur le film documentaire qui suit Kristina Palten, une coureuse de fond suédoise, qui à traversé l'Iran sur la frontière nord, de Bazargan à la frontière Turque jusqu'à Bajgiran à la frontière du Turkmenistan en longeant la mer Caspienne, sur 1840 km, pendant 2 mois (Sept/Oct. 2015) :



http://www.palten.se/se/index.asp?Sida=235
« Modifié: mai 09, 2016, 10:02:48 am par Florinda »

Hors ligne lilidjân

  • Empereur
  • ****
  • Messages: 3274
    • Voir le profil
Re : Blogs de voyages/voyageurs passant par l'Iran
« Réponse #32 le: mai 09, 2016, 11:18:03 am »
Impressionnant, bravo à elle!
Le visage, c'est notre identité. Autrement dit: faisons face!

Hors ligne Parvaneh

  • Immortel
  • *****
  • Messages: 5470
    • Voir le profil
Re : Don't go to Iran
« Réponse #33 le: mai 13, 2016, 01:48:52 pm »
REGARDEZ ABSOLUMENT LA VIDEO ! Cela en vaut vraiment la peine  :smiley:
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le Point.fr  Publié le 13/05/2016

N'allez pas en Iran...

VIDÉO. Le jeune réalisateur Benjamin Martinie a été profondément marqué par ses deux semaines en République islamique. Il en revient avec une vidéo choc.

PAR ARMIN AREFI



Benjamin Martinie n'aurait jamais imaginé partir un jour en République islamique. En ce début d'année 2016, le jeune Parisien et son ami Baptiste Le Bihan surfent sur Internet à la recherche d'une destination "originale". Surnommé "Tolt", le réalisateur et photographe s'est spécialisé dans la création de court-métrages sur des contrées "inattendues". Sur un site de vols à bas prix, les deux jeunes de 25 ans tombent sur des billets à 200 euros. Destination... la République islamique d'Iran, pays des mollahs et des sulfureux Gardiens de la révolution, dont le programme nucléaire controversé a défrayé la chronique !
"Au départ, c'était à moitié une blague", se souvient Benjamin. "D'autant qu'avec ma tête de Français [le réalisateur est roux, NDLR], je ressentais une certaine appréhension. Mais plus j'ai cherché des informations sur le pays, plus j'ai été rassuré, et plus j'avais envie de partir. Et les Iraniens autour de moi m'ont encouragé à y aller." L'un d'entre eux, un dénommé Reza Faali, rencontré dans les toilettes d'un restaurant parisien (sic), leur ouvre son carnet d'adresses familial. Et leur promet un voyage inoubliable.

"Ce qui vous fappe, c'est l'accueil des Iraniens"

28 février 2016, Benjamin et Baptiste sont dans l'avion pour Téhéran. Arrivés à l'aéroport Imam Khomeiny, ils décrochent leur visa sur place, en à peine quelques minutes. Les voilà lâchés dans la mégalopole iranienne, ses monts enneigés de 4 000 mètres, ses grandes artères polluées et ses 15 millions d'habitants. "Ce qui vous frappe tout de suite, c'est l'accueil des Iraniens. Ils ont le temps", souligne le réalisateur.
À un passant interpellé dans la rue, les deux jeunes demandent l'adresse d'un restaurant. Sans hésiter, l'Iranien les y accompagne... et déjeune avec eux. "Ce n'est pas en France que vous verriez cela", ricane le Parisien. Mais n'est-ce pas là la caractéristique de tous les pays "orientaux", du Maroc à l'Afghanistan ? "Il est vrai que cette chaleur existe ailleurs, mais ce qui frappe en Iran, c'est la bienveillance des Iraniens. Dans beaucoup de pays, les touristes sont considérés comme des billets sur pattes, or en Iran, les Iraniens veulent donner, beaucoup plus que recevoir". Invités à boire un thé et déguster des gâteaux, les deux Français sont sans cesse questionnés sur leur vie de Parisiens, et surtout l'image que les Français ont de l'Iran et des Iraniens. "C'est quasiment à sens unique", glisse Benjamin, gêné.

Logés chez l'habitant

Durant deux semaines, les deux baroudeurs ne dépensent en tout et pour tout que 1 100 euros, billet d'avion compris. "Nous avons quasiment tout le temps été logés, gratuitement. Les seules choses que l'on ait achetées, ce sont des cadeaux, pour nos hôtes." Voyageant en bus pour moins de trois euros le trajet, ou en avion (trente euros le billet intérieur), les touristes découvrent les splendeurs de l'Empire perse pluri-millénaire. La merveilleuse Persépolis, berceau de l'humanité, la romantique Shiraz et ses envoûtants poètes, mais aussi la mosaïque de paysages, des stations de ski jusqu'au désert, comme celui de Maranjab, à une heure et demie de Téhéran.
"Vous y trouvez tout type de paysages : dunes de sable, lac salé, ou désert de buissons. Et ils sont tous magnifiques." La nuit, au coin du feu, les langues des deux guides qui les accompagnent se délient très vite, et le régime en prend pour son grade. "Ils nous assuraient que l'Iran était un pays musulman, mais beaucoup plus moderne que ce que l'on croyait." À Téhéran, un chauffeur de taxi les prend à partie : "Pourquoi avez-vous abrité l'ayatollah Khomeiny en France avant qu'il ne s'empare du pouvoir en Iran ?".

Les autorités islamiques veillent

Relativement effacées durant les deux semaines, les autorités islamiques veillent pourtant au grain. Comme à Ispahan, sur le "pont aux 33 arches", où la "police des mœurs" prie les jeunes demoiselles de rehausser leur foulard tombant. "Il n'y avait aucune violence physique mais ça ne rigolait clairement pas", se souvient Benjamin. "Les filles n'avaient aucun respect pour cette police mais il ne fallait pas trop faire sa rebelle." Les jeunes se vengeront quelques heures plus tard, à leur manière. À l'abri des regards indiscrets, dans l'espace privé d'un "café", ils effaceront de leur mémoire ce douloureux épisode avec de la vodka et du whisky, pourtant interdits.

"N'allez pas en Iran... vous pourriez connaître le meilleur voyage de votre vie." C'est ainsi que le réalisateur conclut son court-métrage, où il se plaît à démonter les clichés persistants sur l'Iran. Étonnament, la République islamique, qui affiche désormais un visage plus respectable, n'a jamais jugé nécessaire de révéler de la sorte les innombrables trésors dont recelle le pays.

"Ce que je montre, c'est ce que j'ai vécu"

Un Français le fait aujourd'hui, résumant en trois minutes, avec des images chocs et efficaces, l'enchantement des Occidentaux de retour d'un séjour en Iran. Mais si l'image du pays commence à changer dans le monde, les libertés, elles, régressent. En 2015, la République islamique a exécuté 966 personnes, un record. Ainsi Benjamin Martinie ne craint-il pas de servir malgré lui la propagande du régime iranien ?
"Ce que je présente n'a rien à voir avec le pouvoir iranien, mais traite de la population, et il existe un véritable clivage entre gouvernement et peuple iranien", insiste-t-il. "Et les images que je montre ne dépeignent pas la vie d'un Iranien, mais celle d'un touriste en Iran. Elles représentent ce que j'ai réellement vécu. Il n'y a aucune mise en scène." De retour à Paris, le jeune homme semble toujours envoûté par son expérience iranienne. Et se lamente que, sur la place du Châtelet, plus personne ne vienne lui adresser spontanément la parole.

Et la page dédiée à l'Iran sur le site de Tolt :
https://toltips.com/fr/category/voyage/moyen-orient/iran-fr/
« Modifié: août 05, 2017, 01:00:43 pm par Florinda »
"Affirmons notre fierté d'être Français (et je rajouterais Iraniens), car on ne bâtit rien sur l'auto-dénigrement"

Hors ligne Florinda

  • Moderator
  • Archange
  • *****
  • Messages: 9754
    • Voir le profil
Re : Blogs de voyages/voyageurs passant par l'Iran
« Réponse #34 le: mai 14, 2016, 10:57:18 am »
Témoignage d'un retraité sino-américain ex-médecin, qui expérimente même le système hospitalier à Tabriz !

George Koo: Notes from a Chinese American tourist in Iran
Asia Times - 11 mai 2016

A 17-day tour of Iran does not a country expert make, but it’s certainly enough to form some meaningful impressions of a country that has been virtually blacked out from Americans’ consciousness since the Iranian Islamic revolution of 1979. As our first visit to Iran, we took a custom tour from Kerman in the south to the oldest port on the Caspian Sea. Thus we got a more in-depth look at Iran than the more customary 10-11 day tours of “history and culture.“

La suite :
http://atimes.com/2016/05/george-koo-notes-from-a-chinese-american-tourist-in-iran/
« Modifié: mai 16, 2016, 12:22:34 pm par Florinda »

Hors ligne Florinda

  • Moderator
  • Archange
  • *****
  • Messages: 9754
    • Voir le profil
Re : Blogs de voyages/voyageurs passant par l'Iran
« Réponse #35 le: mai 16, 2016, 12:30:20 pm »
Et les 2 articles élogieux parus ce mois-ci dans l'Obs :

Notre aveuglement sur l'Iran
Le gouffre qui sépare l'image politico-médiatique de l'Iran et la réalité persane est tellement vertigineux qu'il invite au questionnement.

Un concours de circonstances m'aura permis, à une année d'intervalle, de sillonner à nouveau l'Iran : avril 2015, avril 2016. Pour la deuxième fois, j'ai donc ressenti, avec une trentaine de compatriotes, le même choc. Et encore le mot est-il trop faible. Celui de sidération conviendrait mieux. Précision : le groupe que j'accompagnais était franchement et délibérément laïc. Personne n'avait la moindre disposition à la complaisance, ou même à l'indulgence, à l'endroit des mollahs de la république islamique, en place depuis trente-sept ans (1979). Au fil des kilomètres, cependant - de Téhéran à Chiraz, en passant par Kachan, Abyaneh, Ispahan, Nain, Yazd ou Ardakan -, la stupéfaction se fit plus intense. Qu'on prenne le problème par n'importe quel bout, un constat s'impose : l'Iran n'a rien à voir avec l'image qu'on s'en fait en Europe, et singulièrement en France. Certes, tous les voyageurs le savent, le décalage entre un pays "imaginé" et un pays "découvert" est un phénomène récurrent. Dans le cas de l'Iran, il est ahurissant. L'absolue fausseté de notre représentation de ce pays, notre aveuglement à son sujet constituent un cas d'école de je ne sais quelle « tromperie » médiatique. Là où la ritournelle majoritaire évoque un pays verrouillé dans l'archaïsme et la dictature, un peuple asphyxié par un obscurantisme misogyne qui, à la saoudienne, tient les femmes claquemurées sous leurs voiles et dans l'ignorance, on tombe sur une réalité symétriquement contraire. Un "cas", en effet !

En dépit des sanctions internationales et de l'embargo longtemps subis, l'Iran apparaît au visiteur comme un grand pays (trois fois la France), abritant 80 millions d'habitants, et doté d'une des jeunesses les mieux éduquées du Proche-Orient. La société civile a si bien appris à ruser avec le régime qu'elle s'est modernisée "toute seule", pourrait-on dire. Du coup, les femmes n'ont jamais été si nombreuses à l'université et dans plusieurs professions, comme la médecine, le barreau, l'enseignement, etc. En chemin, les Français du groupe s'étonnaient de la modernité proprette des grandes villes traversées (Ispahan compte 1,5 million d'habitants et Chiraz un peu plus) et du standard quasi européen de la vie quotidienne, comme du taux d'alphabétisation. A tout cela, bien sûr, s'ajoute une disposition à la courtoisie, à l'hospitalité, qui n'a pas beaucoup d'équivalent dans le vaste monde. La Perse millénaire a imprimé sa marque et son raffinement culturel à un pays où il arrive que les chauffeurs de taxi vous récitent tout de go des poèmes d'Hafez, de Saadi ou d'Omar Khayyâm. Ajoutons à cela une liberté de ton (nouvelle ?) qui, cette fois, autorisa maints interlocuteurs à proclamer devant nous, à haute et intelligible voix, leur défiance à l'égard du régime. Cela nous arriva, par exemple, dans un restaurant populaire, à l'entrée de Chiraz, où nous fûmes conviés à partager une fête d'anniversaire et où les conversations s'enflammèrent. L'intrépidité politique et les chansons partagées firent durer cette fête franco-iranienne ! Le gouffre qui sépare l'image politico-médiatique de l'Iran et la réalité persane est tellement vertigineux qu'il invite au questionnement.

De quoi cet aveuglement est-il le produit ? Faut-il y voir une rémanence inavouée de l'époque où, hostiles à l'Iran (comme les Américains), nous soutenions l'Irak de Saddam Hussein dans cette affreuse guerre qui, entre 1980 et 1988, fit 750 000 morts dans chaque camp ? La tricherie est-elle imputable à l'horreur « laïque » qu'inspira durablement aux Français cette "révolution religieuse" de 1979 ? L'explication est-elle plus récente ? La gauche au pouvoir n'a-t-elle pas délibérément choisi de devenir l'amie - et la cliente obligée - de l'Arabie saoudite, pays où l'on décapite les gens en place publique et où l'on professe un islam wahhabite qui est la "boîte noire" idéologique du terrorisme ? Quelques Rafale vendus valaient-ils une Légion d'honneur remise au prince saoudien ?
Sachant tout cela, on constate sur place que les Iraniens demeurent très francophiles. A l'heure du rush touristique (deux fois plus de groupes et de cars climatisés que l'an dernier, j'en témoigne), les Français sont d'ailleurs les plus nombreux, suivis par les Allemands et les Italiens. Paradoxalement, cet Iran si longtemps dénigré devient la destination branchée des Européens. En attendant les Américains ! On prévoit de construire 50 hôtels 5 étoiles dans les années qui viennent ! Cette revanche et cette "invasion" annoncée constituent une menace d'un autre genre pour le pays des poètes…
Jean-Claude Guillebaud - Journaliste

http://teleobs.nouvelobs.com/polemique/20160426.OBS9272/notre-aveuglement-sur-l-iran.html


"Partir en vacances en Iran, vous êtes fous !" Vraiment ?
Au contraire... Les touristes sont les bienvenus à Téhéran, où l'on guette les signes d'optimisme dix mois après l'accord nucléaire.

Partir en vacances en Iran, vous êtes fous !" Comme bon nombre de Français et d’autres Européens qui ont choisi de faire du tourisme en Iran ce printemps, j’ai entendu maintes fois cette phrase. Ce séjour iranien (à mes frais, pour qu’il n’y ait pas d’ambiguïté) n’avait pourtant rien d’aventureux : le tourisme a connu une forte hausse ces derniers mois, depuis que le climat international autour de l’Iran a changé, au point qu’il est devenu difficile de trouver des chambres d’hôtel dans les principales villes du pays.
Le visiteur occidental doit au contraire se préparer à une belle surprise : il est accueilli avec chaleur par une population qui voit en lui, non sans raison, la première retombée positive de l’accord nucléaire conclu l’an dernier entre Téhéran et les principales puissances étrangères.

Diplomatie, libertés… Ouvert mais pas trop : le grand retour de l'Iran

L’étranger est salué, questionné sur son pays d’origine, invité à boire le thé par les familles en pique-nique dans les parcs fleuris, et il suffit d’hésiter quelques secondes dans la rue pour se voir proposer de l’aide dans un anglais approximatif. La soif de contacts dans ce pays longtemps isolé et considéré comme un paria est spectaculaire.

Les jeunes trépignent

Les richesses de la vieille civilisation perse, les multiples visages de l’Iran d’aujourd’hui et la gentillesse des habitants ont vite fait de transformer un voyage dans ce pays en une expérience unique. Et, sans jamais oublier la nature de ce régime théocratique complexe, aux zones d’ombre encore nombreuses, il est possible aujourd’hui d’aller à la rencontre d’une société trop longtemps victime de clichés.
Il faut rencontrer les jeunes Iraniens de tous milieux pour comprendre qu’ils ne se satisfont pas de ne pas vivre les convulsions violentes de leurs voisins (ils ont donné, avant eux) ; ils aspirent à une vie meilleure dont l’omniprésence des réseaux sociaux n’est que la préfiguration. Ils regardent vers Paris (la France fait encore rêver vue de Téhéran), Berlin ou New York, pas Bagdad ni même Istanbul, pas Moscou ou Pékin non plus ; ils exercent leur liberté derrière les portes fermées de leurs maisons, et, de plus en plus, à l’extérieur aussi.
C’est eux qui feront changer progressivement l’Iran, sans nécessairement en passer par la confrontation avec un pouvoir religieux qui a montré, en 2009, qu’il ne recule pas devant la force.

"Dividendes de la détente"

Et c’est là qu’intervient la complexité de la situation actuelle. L’accord nucléaire a levé un obstacle mais n’a pas tout réglé, loin s’en faut. Les Iraniens s’attendent à un durcissement américain quel que soit le président élu en novembre, craignent les provocations des durs de leur propre régime qui n’entendent pas perdre leurs positions héritées de la révolution islamique, et redoutent de voir se refermer la fenêtre ouverte avec l’accord nucléaire.
Or le huis clos profite aux plus conservateurs en Iran, ceux qui distillent la méfiance envers les "autres", bloquent toute évolution sociétale et bénéficient le plus de l’économie parallèle générée par les sanctions.
Il serait tragique que la petite ouverture créée par la diplomatie soit gâchée, dans cette partie du monde où les signes d’optimisme sont peu nombreux. Les Iraniens ont besoin de sentir les "dividendes de la détente" qui tardent à se manifester dans un pays qui a souffert des sanctions, et ils aspirent à une modernité déjà installée dans les têtes (pas toutes mais assurément celles de la jeunesse urbaine connectée). Pour toutes ces raisons, aller visiter l’Iran ne relève pas de la "folie", mais au contraire d’une main tendue à la raison.
Pierre Haski - Jiurnaliste

http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20160511.OBS0275/mondovision-partir-en-vacances-en-iran-vous-etes-fous-vraiment.html

Hors ligne Florinda

  • Moderator
  • Archange
  • *****
  • Messages: 9754
    • Voir le profil
Re : Blogs de voyages/voyageurs passant par l'Iran
« Réponse #36 le: mai 29, 2016, 10:50:54 am »
Le road-trip de 2 néerlandaises !





http://vrouwopreis.nl/
« Modifié: mai 29, 2016, 10:58:46 am par Florinda »

Hors ligne Florinda

  • Moderator
  • Archange
  • *****
  • Messages: 9754
    • Voir le profil
Re : Blogs de voyages/voyageurs passant par l'Iran
« Réponse #37 le: juin 01, 2016, 12:51:36 pm »
La parution du Guide du Routard Iran est annoncé pour 2017 !

En attendant la page et le forum traitant de l'Iran sur leur site :
http://www.routard.com/guide/code_dest/iran.htm

Hors ligne Florinda

  • Moderator
  • Archange
  • *****
  • Messages: 9754
    • Voir le profil
Re : Blogs de voyages/voyageurs passant par l'Iran
« Réponse #38 le: juin 03, 2016, 03:23:51 pm »
La musique est fantastique !!


Hors ligne Florinda

  • Moderator
  • Archange
  • *****
  • Messages: 9754
    • Voir le profil
Re : Blogs de voyages/voyageurs passant par l'Iran
« Réponse #39 le: juin 26, 2016, 10:54:52 am »
La découverte de l'Iran d'un couple de voyageurs icelandais, Asa et Andri, via leur blog "From ice to spice" :

http://fromicetospice.com/category/iran/
« Modifié: juin 27, 2016, 09:48:48 pm par Florinda »

Hors ligne Florinda

  • Moderator
  • Archange
  • *****
  • Messages: 9754
    • Voir le profil
Re : Blogs de voyages/voyageurs passant par l'Iran
« Réponse #40 le: juin 27, 2016, 10:32:08 am »
Paulina et Krzysiek, 2 touristes polonais (avec une surprenante mini-coupure "publicitaire" au milieu) :

« Modifié: juin 27, 2016, 09:49:09 pm par Florinda »

Hors ligne Florinda

  • Moderator
  • Archange
  • *****
  • Messages: 9754
    • Voir le profil
Re : Blogs de voyages/voyageurs passant par l'Iran
« Réponse #41 le: octobre 15, 2016, 11:49:03 am »
Le Monde s'y colle avec une présentation intéressante !

L’IRAN, ENVOÛTANT ET PARADOXAL
Textes et Photos : Thomas Doustaly

http://www.lemonde.fr/m-voyage/visuel/2016/10/12/l-iran-envoutant-et-paradoxal_5012569_4497613.html?utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Facebook#link_time=1476371689

Hors ligne Parvaneh

  • Immortel
  • *****
  • Messages: 5470
    • Voir le profil
Re : Blogs de voyages/voyageurs passant par l'Iran
« Réponse #42 le: décembre 07, 2016, 02:40:34 pm »
Plusieurs blogs réunis sur ce lien, dont un uniquement pour les femmes désirant visiter l'Iran


http://irantourismnews.com/category/blogs/
"Affirmons notre fierté d'être Français (et je rajouterais Iraniens), car on ne bâtit rien sur l'auto-dénigrement"

Hors ligne Florinda

  • Moderator
  • Archange
  • *****
  • Messages: 9754
    • Voir le profil
Re : Blogs de voyages/voyageurs passant par l'Iran
« Réponse #43 le: février 03, 2017, 06:40:18 pm »
Lois Pryce, la motarde britannique qui avait parcouru l'Iran en solo, sort un livre très positif sur son expérience !



In 2011, at the height of tension between the British and Iranian governments, travel writer Lois Pryce found a note left on her motorcycle outside the Iranian Embassy in London:

... I wish that you will visit Iran so you will see for yourself about my country. WE ARE NOT TERRORISTS!!! Please come to my city, Shiraz. It is very famous as the friendliest city in Iran, it is the city of poetry and gardens and wine!!! Your Persian friend, Habib

Intrigued, Lois decides to ignore the official warnings against travel (and the warnings of her friends and family) and sets off alone on a 3,000 mile ride from Tabriz to Shiraz, to try to uncover the heart of this most complex and incongruous country.
Along the way, she meets carpet sellers and drug addicts, war veterans and housewives, doctors and teachers - people living ordinary lives under the rule of an extraordinarily strict Islamic government.

Revolutionary Ride is the story of a people and a country.
Religious and hedonistic, practical and poetic, modern and rooted in tradition - and with a wild sense of humour and appreciation of beauty despite the comparative lack of freedom - this is real contemporary Iran.

https://www.amazon.co.uk/Revolutionary-Ride-Road-Search-Real/dp/1857886577/ref=sr_1_3_twi_pap_2?ie=UTF8&qid=1475509026&sr=8-3&keywords=lois+pryce

http://kayhan.london/en/motorcycling-across-iran-lois-pryce-bikes-tabriz-shiraz-condemns-trump-visa-ban/

Hors ligne Florinda

  • Moderator
  • Archange
  • *****
  • Messages: 9754
    • Voir le profil
Re : Blogs de voyages/voyageurs passant par l'Iran
« Réponse #44 le: juillet 25, 2017, 08:16:19 pm »
Le blog et les vidéos d'Alex Vizeo :

http://vizeo.net/mes-voyages/moyen-orient/iran