Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Auteur Sujet: J.O. Rio paraolympiques : Hommage à Bahman Golbarnezhad  (Lu 655 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Parvaneh

  • Immortel
  • *****
  • Messages: 5470
    • Voir le profil
J.O. Rio paraolympiques : Hommage à Bahman Golbarnezhad
« le: septembre 19, 2016, 10:36:22 am »
18 septembre 2016

Le cycliste iranien Bahman Golbarnejad, de la guerre Iran-Irak à la mort aux JO de Rio


Le cycliste iranien Bahman Golbarnejad voulait partir des Jeux paralympiques de Rio de Janeiro avec une médaille. C’est en tout cas ce qu’il avait confié à un journaliste iranien, lui demandant de ne pas en parler, par peur que cela puisse anéantir ses chances.

L’Iranien de 48 ans est pourtant décédé, ce samedi 17 septembre, après avoir eu un accident alors qu’il prenait part à la course de cyclisme sur route masculine, ouverte aux catégories de handicap C4-5, légères déficiences physiques ou mentales. L’athlète a perdu le contrôle de son vélo, sa tête a heurté le sol et il a succombé à un arrêt cardiaque.

Bahman Golbarnejad a eu un destin tragique. Né à Shiraz, il a pris part à la guerre Iran-Irak (1980-1988), y effectuant son service militaire, obligatoire. Peu avant la fin de la guerre, pendant une patrouille nocturne, il a marché sur une mine et perdu sa jambe gauche. Son audition et sa vision ont également été touchées à cause de l’explosion.

Avant son invalidation, Bahman Golbarnejad jouait au football. A son retour de la guerre, il essaie d’abord l’haltérophilie et est même invité à rejoindre l’équipe nationale d’Iran. Ne se sentant guère épanoui, l’Iranien choisit, en 2006, le paracyclisme et devient le meilleur en Iran er au Moyen-Orient.

Avant les Jeux paralympiques de Londres, en 2012, il apprend que sa femme est atteinte d’un cancer, ce qui l’a vraiment affecté dans ses performances. Il participe au tournoi international pour joueurs handicapés en Corée du Sud, en 2014, peu après la mort de son épouse.

Cette année donc, Bahman Golbarnejad avait grand espoir de figurer parmi les dix premiers sportifs dans sa discipline. Avant de partir à Rio de Janiro, il se disait très satisfait de ses conditions physiques et voulait une médaille qu’il allait dédier à la mémoire de sa femme défunte.

Sa mort a endeuillé l’Iran et les Jeux paralympiques de Rio de Janeiro à la veille de leur clôture. Après l’annonce de ce décès, le drapeau paralympique et celui de République islamique d’Iran ont été mis en berne dans le village olympique où vivent les 4 300 athlètes qui participent à ces jeux.



http://keyhani.blog.lemonde.fr/2016/09/18/le-cycliste-iranien-bahman-golbarnejad-de-la-guerre-iran-irak-a-la-mort-aux-jo-de-rio/
« Modifié: septembre 19, 2016, 10:47:07 am par Parvaneh »
"Affirmons notre fierté d'être Français (et je rajouterais Iraniens), car on ne bâtit rien sur l'auto-dénigrement"

Hors ligne Parvaneh

  • Immortel
  • *****
  • Messages: 5470
    • Voir le profil
Re : J.O. Rio paraolympiques : Hommage à Bahman Golbarnejad
« Réponse #1 le: septembre 19, 2016, 10:37:51 am »
Minute’s silence for tragic cyclist Bahman Golbarnezhad at Paralympics closing ceremony

on September 19, 2016


Athletes and sports fans held a minute’s silence for Iranian cyclist Bahman Golbarnezhad Rio Paralympics closing ceremony .

The 48-year-old died on Saturday after suffering a cardiac arrest following an horrific crash in the men’s C4/C5 road race in Rio.

It is the first time an athlete has died at the Paralympic Games.

The crash happened at a right-hand bend on Avenida Estado da Guanabara on the hilly Grumari circuit.

He was taken to hospital by ambulance and died.

Athletes observe a minute of silence in memory of Iran’s cyclist Bahman Golbarnezhad who died after crashing in a road race during the Paralympic Games, during the closing ceremony of the Rio 2016 Paralympic Games at the Maracana Stadium in Rio de Janeiro, Brazil, Sunday, Sept. 18, 2016. Mauro Pimentel AP Photo

The IPC president, Sir Philip Craven, said: “This is an absolutely tragic day for the Paralympic movement and also the Games here in Rio.

“The Paralympic family is united in grief at this horrendous tragedy, which casts a shadow over what have been great Paralympic Games.”

Golbarnezhad, who also competed at the London 2012 Paralympics, was Iran’s sole cyclist at the Rio Games.

The married father of one had his lower left leg amputated following injuries sustained during the Iran-Iraq war in the 1980s.





http://realiran.org/minutes-silence-for-tragic-cyclist-bahman-golbarnezhad-at-paralympics-closing-ceremony/
"Affirmons notre fierté d'être Français (et je rajouterais Iraniens), car on ne bâtit rien sur l'auto-dénigrement"