Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Auteur Sujet: Coupe du monde de foot 2018  (Lu 346 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Parvaneh

  • Immortel
  • *****
  • Messages: 5419
    • Voir le profil
Coupe du monde de foot 2018
« le: juin 12, 2017, 09:07:54 pm »
Et l'Iran ira à la coupe du monde de football en Russie en 2018   :smiley: :iran:

Iran - Ouzbekistan : 2 - 0





« Modifié: juin 12, 2017, 09:16:08 pm par Parvaneh »
"Affirmons notre fierté d'être Français (et je rajouterais Iraniens), car on ne bâtit rien sur l'auto-dénigrement"

Hors ligne Parvaneh

  • Immortel
  • *****
  • Messages: 5419
    • Voir le profil
Re : Coupe du monde de foot 2018
« Réponse #1 le: juin 19, 2017, 06:39:06 pm »
Iran's World Cup slogan revealed: "80 Million People, One Nation, One Heartbeat"





"Affirmons notre fierté d'être Français (et je rajouterais Iraniens), car on ne bâtit rien sur l'auto-dénigrement"

Hors ligne Parvaneh

  • Immortel
  • *****
  • Messages: 5419
    • Voir le profil
Re : Coupe du monde de foot 2018
« Réponse #2 le: décembre 01, 2017, 05:22:27 pm »
"Affirmons notre fierté d'être Français (et je rajouterais Iraniens), car on ne bâtit rien sur l'auto-dénigrement"

Hors ligne shapour I

  • Administrator
  • Full Member
  • *****
  • Messages: 238
  • Sexe: Homme
  • "Cours, Forrest, cours !"
    • Voir le profil
Re : Coupe du monde de foot 2018
« Réponse #3 le: décembre 03, 2017, 10:45:13 am »
le groupe dela mort
Humata, Hukhta, Huvarshta ("Bonnes Pensées, Bonnes Paroles, Bonnes Actions")

Hors ligne Parvaneh

  • Immortel
  • *****
  • Messages: 5419
    • Voir le profil
Re : Coupe du monde de foot 2018
« Réponse #4 le: décembre 03, 2017, 01:14:44 pm »
oui  :sad:
"Affirmons notre fierté d'être Français (et je rajouterais Iraniens), car on ne bâtit rien sur l'auto-dénigrement"

Hors ligne Parvaneh

  • Immortel
  • *****
  • Messages: 5419
    • Voir le profil
Re : Coupe du monde de foot 2018
« Réponse #5 le: mars 01, 2018, 09:44:09 am »
Carlos Queiroz est plus optimiste

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Queiroz : "L'Iran est plus solide et plus compétitif"

(FIFA.com) 27 fév. 2018


Pour la première fois de son histoire, la RI Iran participera à une deuxième Coupe du Monde de la FIFA™ consécutive, toujours avec Carlos Queiroz à sa tête, comme lors de Brésil 2014. L'expérimenté Portugais se trouve actuellement à Sotchi, où il participe à l'atelier des équipes qualifiées pour Russie 2018.

Ce rendez-vous doit permettre aux participants d'en apprendre davantage sur l'organisation de la compétition. "Cet événement est fondamental et nous donne l'occasion de connaître en détail les aspects techniques et le déroulement du tournoi", explique-t-il.

Si la Team Melli a fêté son retour sur la scène internationale après huit ans d'absence lors de Brésil 2014, elle se positionne désormais comme première sélection asiatique à avoir décroché son billet pour Russie 2018, avec un parcours presque sans faute dans les préliminaires.

Les nouvelles prétentions de l'équipe, la difficulté du Groupe B dans lequel aura lieu un choc contre le Portugal, que Queiroz a dirigé lors d'Afrique du Sud 2010, ne sont que quelques-uns des sujets évoqués lors d'un entretien exclusif avec FIFA.com.

Que vient chercher votre équipe en Russie ? La pression sur la RI Iran sera-t-elle différente pour cette seconde participation consécutive ?
L'Iran a beaucoup évolué. Avec l'expérience de Brésil 2014 et le départ de plusieurs joueurs pour l'Europe, nous sommes devenus plus solides et plus compétitifs. Les championnats asiatiques n'ont rien à voir avec le football international. Collectivement, nous avons progressé. Nous avons été la meilleure équipe d'Asie lors des qualifications, que nous avons bouclées sans perdre aucun match et en n'encaissant que deux buts. C'est pourquoi nous arrivons en Russie avec un objectif bien précis.

Quel est cet objectif ?
Nous voulons passer la phase de groupes. Ce sera évidemment une tâche difficile. Tout le monde s'accorde à dire que nous avons hérité du groupe le plus relevé de la compétition. Nous allons trouver face à nous deux prétendants au titre, l'Espagne et le Portugal. Mais il est de notre devoir de faire mieux que la dernière fois et de poursuivre notre progression, non seulement pour Russie 2018 mais également pour les prochaines compétitions asiatiques et les qualifications pour la Coupe du Monde. L'objectif est d'accéder à la seconde phase et nous devrons nous préparer en conséquence si nous voulons l'atteindre.

La phrase "affronter le Portugal" sort-elle naturellement désormais ?
Je préfère dire affronter l'Espagne et jouer le Portugal (rires). En tant qu'entraîneur portugais, jouer contre le Portugal constituera une opportunité et un moment très particulier, aussi bien pour moi que pour mes joueurs. Ce match s'annonce très intéressant, tout comme ceux qui nous opposerons à l'Espagne et au Maroc. Notre groupe vaudra le détour dans cette Coupe du Monde.

*En parlant de moments particuliers, que ressentirez-vous en voyant Cristiano Ronaldo du côté adverse ?
*Ce sera spécial, comme toujours lorsqu'on affronte des grands joueurs, le meilleur au monde en l'occurrence. Mais quand le coup d'envoi est donné, il n'y a que deux équipes qui jouent pour gagner. C'est le football qui rendra son verdict et désignera le meilleur sur le terrain.

Quels souvenirs gardez-vous de Cristiano Ronaldo, que vous avez côtoyé à plusieurs occasions ?
Les souvenirs restent gravés à jamais, bien sûr. Je garde en mémoire principalement l'époque de Manchester United et de la sélection portugaise. Mais beaucoup de temps s'est écoulé depuis. La Coupe du Monde en Afrique du Sud est loin désormais. Les temps ont changé et j'ai d'autres Ronaldo avec moi. Ils comptent beaucoup aujourd'hui : Jahan Bakhsh, Reza Goochannejad, Ali Karimi... Ce sont les Ronaldo sur qui je dois veiller et auxquels je dois être attentif pour atteindre l'objectif que nous nous sommes fixé.

*Vous allez affronter de grands joueurs, comme lors de Brésil 2014 avec Lionel Messi. Existe-t-il un moyen de contrôler ce type de joueur ?
*J'ai toujours dit que Messi était un joueur extraordinaire, il n'est pas humain ! S'il l'était, il n'aurait pas pu produire cet instant magique lors de ce match (l'Argentine avait battu la RI Iran grâce à un but de Messi à la dernière minute). Je n'aime pas la défaite, mais celle-ci ne m'a pas laissé une sensation ou une impression négative. C'est lorsque ces moments magiques se produisent que l'on comprend que le football est vivant, ce qui explique l'immense passion qu'il suscite à travers le monde. C'est encore plus vrai quand ces instants sont l'œuvre d'un joueur qui, tant qu'il ne prouve pas qu'il est humain, ne devrait pas être autorisé à jouer par la FIFA !

Pour conclure et comme nous sommes en Russie, est-il important de disposer dans votre effectif de joueurs qui évoluent dans le championnat russe, comme Sardar Azmoun, Saeid Ezatolahi ou Milad Mohammadi ?
C'est évidemment essentiel. Ça s'inscrit dans l'évolution du footballeur iranien. En 2011, un seul joueur évoluait en Espagne. Aujourd'hui, près de 60 % de l'équipe joue en Europe, dont trois joueurs en Russie. C'est crucial pour le groupe car nous aurons une meilleure connaissance et un rapport plus étroit avec les Russes. La situation actuelle illustre les différentes étapes de l'évolution du football iranien au cours des huit dernières années.

http://fr.fifa.com/worldcup/news/y=2018/m=2/news=queiroz-en-iran-jai-dautres-ronaldo-sur-qui-veiller-2931216.html
"Affirmons notre fierté d'être Français (et je rajouterais Iraniens), car on ne bâtit rien sur l'auto-dénigrement"