Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Auteur Sujet: Un moulin persan, ancêtre de nos moulins, construit au pied du Steenmeulen  (Lu 339 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Parvaneh

  • Immortel
  • *****
  • Messages: 5470
    • Voir le profil
Un moulin persan, ancêtre de nos moulins, construit au pied du Steenmeulen


Le meunier de Terdeghem Joseph Markey a terminé il y a quelques semaines la construction d’un moulin persan au pied du Steenmeulen. Il pense inaugurer en septembre cette reproduction de l’ancêtre de nos moulins à vent.


Joseph Markey est un homme inventif. Jamais à court d’idées, le meunier du Steenmeulen ne cesse d’imaginer des astuces pour faire comprendre à ses visiteurs comment fonctionne un moulin. Dernier chantier en date : la construction d’un moulin persan, ancêtre des modèles européens, sur son terrain.

Un moulin de trois mètres de haut
Installé au pied du Steenmeulen, le moulin persan de 3 mètres récemment construit par Joseph Markey est beaucoup moins haut que son voisin. Également en briques, le deuxième moulin permet surtout au meunier d’enrichir encore un peu plus les visites qu’il propose toute l’année. «  Derrière un moulin qui tourne, il y a 800 ans de technique, commence Joseph Markey. Saviez-vous que l’idée d’utiliser le vent a été ramenée de Perse par les croisés ? Ensuite, ça s’est fait pas à pas…  »

Contrairement à ceux que l’on croise ici, les moulins persans, qui étaient construits dans des régions où le vent souffle majoritairement dans la même direction, n’étaient pas orientables. «  Ici, nous avons 300 jours de vent par an : du vent d’ouest et du vent du nord, qui subit l’influence de la marée  », poursuit le passionné. Le toit tournant, qui permet d’orienter les ailes, y est donc indispensable.

Au Steenmeulen, tout est en parfait état de marche. Le meunier y fabrique d’ailleurs de la farine toutes les trois à quatre semaines. Mais raconter ne suffit pas ! Alors, pour montrer les différentes étapes de fabrication, Joseph Markey a par exemple fait faire des meules à l’ancienne. Il peut ainsi illustrer l’évolution des meules au fil des époques. L’ingéniosité du meunier se retrouve aussi au deuxième étage, où un vélo est suspendu au plafond. «  Il me sert à expliquer le fonctionnement du rouet et de la lanterne, qui transforment le mouvement horizontal du vent en mouvement vertical  », indique-t-il, la main sur le petit pédalier. Idéal pour bien visualiser le principe d’un engrenage. Et avoir envie de revenir !




http://www.lavoixdunord.fr/205339/article/2017-08-17/un-moulin-persan-ancetre-de-nos-moulins-construit-au-pied-du-steenmeulen#
"Affirmons notre fierté d'être Français (et je rajouterais Iraniens), car on ne bâtit rien sur l'auto-dénigrement"