Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Auteur Sujet: Grand voyage culturel en Iran au départ de Paris  (Lu 436 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Parvaneh

  • Immortel
  • *****
  • Messages: 5470
    • Voir le profil
Grand voyage culturel en Iran au départ de Paris
« le: mars 19, 2017, 04:30:17 pm »
Grand voyage culturel en Iran avec Martine Thouvenin-Desfontaines du 31 mars au 14 avril 2017

Agence : Terra Nobilis
http://www.terranobilis.com/110/voyage-culturel-en-iran-en-mars-de-paris


1er jour – Départ pour Téhéran




Rendez-vous à la mi-journée à l’aéroport de votre choix* pour embarquer à bord d’un vol de la compagnie Lufthansa à destination de Téhéran (via Francfort). Dîner à bord et arrivée à l’aéroport de Téhéran dans la nuit. Accueil par votre guide francophone puis transfert jusqu’à votre hôtel et installation. Nuit à Téhéran

* départs possibles depuis Paris, Marseille, Lyon et Bordeaux.


2ème jour – Soltanieh, cité du sultan Muhammad Khodabandeh (420 km)




Après le petit-déjeuner, vous prendrez la route de la province de Zanjan où vous découvrirez la ville de Soltanieh, fondée vers 1290 par Argun Khan, et qui fut dès lors la résidence d’été de la dynastie des mongols ilkhanides. Le sultan Muhammad Khodabandeh en fit sa capitale au début du XIVème siècle et couvrit la ville de splendides monuments… qui furent en grande partie détruits lors de la mise à sac de la ville par Tamerlan en 1384. Certains des monuments les plus emblématiques furent néanmoins épargnés, et sont désormais inscrits sur la liste du Patrimoine mondial de l’Humanité par l’UNESCO. Vous pourrez ainsi découvrir le splendide mausolée d’Oldjaitou, édifié entre 1302 et 1312 pour commémorer la conversion du sultan Muhammad Khodabandeh au chiisme. La vaste coupole en brique couverte de faïence turquoise qui coiffe le mausolée culmine à près de 50 mètres, et constitue le plus ancien exemple de double coupole en Iran. Vous prendrez ensuite la route pour  Hamadan. Déjeuner inclus en cours de visite, diner inclus et nuit à Hamadan.

3ème jour – Les vestiges de l’ancienne Hamadan et la splendeur de l’art sassanide (170 km)



La matinée sera consacrée à la découverte de Hamadan, l’ancienne Ecbatane, fondée par les Mèdes qui en firent leur capitale au VIIème siècle av. J.-C. Etape essentielle sur les routes reliant la Mésopotamie à l’Inde ou la Chine, la cité eut une grande importance durant l’Antiquité et fut l’objet d’âpres luttes entre Mèdes et Perses, elle subit ensuite aux XIIIème et XIVème siècles les assauts des Mongols avant d’être finalement détruite par Tamerlan. Rare vestige ayant échappé aux destructions, le mausolée d’Esther et de Mardochée, dont vous ferez la visite, demeure un lieu de pèlerinage pour la communauté juive d’Iran. Vous vous rendrez ensuite au mausolée d’Avicenne, savant, philosophe et poète du Xème siècle dont le traité de médecine fut utilisé en Europe jusqu’au XVIIème siècle ! Vous gagnerez Kangavar à la mi-journée pour y découvrir les vestiges de l’impressionnante colonnade d’un temple d’époque séleucide avant d’atteindre Bisotoun où vous pourrez admirer le célèbre bas-relief commémorant victoires et conquêtes de Darius le Grand. Vous visiterez encore les grottes de Taq e Bostan, ornées de bas-reliefs sassanides. Les scènes de chasse y sont représentées avec une sensibilité peu commune, et contrastent avec le bas-relief célébrant la victoire d’Ardeshir II sur l’empereur romain Julien l’Apostat. Vous atteindrez KermanShâh en fin de journée. Déjeuner inclus en cours de visite, diner inclus et nuit à KermanShâh.

4ème jour – Suse et Tchonga Zambil, les cités de l’ancien royaume d’Elam (510 km)


Départ en début de matinée en empruntant une route qui serpente à travers la chaine des Zagros  et l’ancien royaume d’Elam, dont la civilisation s’épanouit dans la région du quatrième millénaire au début du VIIème siècle av. J.-C. Vous ferez étape à Suse, l’ancienne capitale du royaume d’Elam et l’une des plus anciennes villes du monde. Suse était en effet déjà plusieurs fois millénaire lorsque Darius Ier en fit sa capitale au VIème siècle av. J-C., édifiant de splendides monuments qui firent de la cité la rivale de Persépolis. Vous pourrez notamment y admirer les ruines du palais de Darius. En poursuivant votre route vous gagnerez Tchonga Zambil et le site de Dur Untash, l’ancienne ville sainte des Elamites construite au milieu du XIIIème siècle av. J-C. Vous y découvrirez d’impressionnants vestiges de la plus ancienne ziggourat (édifice religieux constitué d’enceintes concentriques superposées) de Mésopotamie, inscrite sur la liste du Patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO. Le site, laissé à l’abandon avant son achèvement au XIIème siècle av. J-C., tomba dans l’oubli jusqu’à sa découverte par une équipe d’archéologues en 1935 ! Vous atteindrez Ahvaz en fin de journée. Déjeuner inclus en cours de visite, dîner inclus et nuit à Ahvaz.

5ème jour – Bishapour ou la victoire sur Rome (520 km)



D’une chaîne montagneuse à une autre : vous laisserez derrière vous le massif du Zagros pour atteindre les montagnes du Fars. Vous arriverez en début d’après-midi à Bishapour, cité fondée par le roi sassanide Shapur Ier après sa victoire sur l’empereur Valérien en 260 ap. J.-C. A l’emplacement de l’ancienne cité royale, dont une partie seulement a été mise à jour par les campagnes de fouilles successives, vous pourrez admirer de superbes bas-reliefs commémorant le couronnement de Shapur Ier et sa victoire sur Rome, une partie des fortifications ainsi que les vestiges d’un temple consacré à Anahita, déesse des eaux, et du Palais. Vous atteindrez Chiraz en fin de journée. Déjeuner inclus en cours de route, dîner inclus et nuit à Chiraz.

6ème jour – L’antique Gur et Chiraz (220 km)

Vous prendrez en début de matinée la direction du site de Qalah-e Dokhtar, vestiges d’un château érigé par Ardashir Ier au IIIème siècle av. J-C, avant de découvrir deux bas-reliefs sassanides datant de la même époque. Vous atteindrez ensuite Firuzabad, l’antique cité sassanide de Gur. Bâtie sur un plan circulaire au IIIème siècle av. J-C., la majeure partie des vestiges de cette ville n’a pas encore été excavée. Vous aurez néanmoins l’occasion de découvrir les zones de fouilles entourant l’ancien palais d’Ardashir Ier qui fut probablement le premier édifice à coupole de Perse. Retour à Chiraz en début d’après-midi. Grand centre culturel durant toute l’époque médiévale, Chiraz est un symbole du raffinement de la civilisation persane voulu notamment par Karim Khan Zend, qui en fit sa capitale au XVIIIème siècle. Vous visiterez les mausolées de Hafez et Saadi, poètes dont les œuvres marquèrent l’apogée de la littérature persane aux  XIIIème et XIVème siècles. Vous pourrez ensuite découvrir le jardin Bagh-i Eram, dont les allées de cyprès dissimulent le palais Qadjar aux regards indiscrets. Déjeuner inclus en cours de visite, diner inclus et nuit à Chiraz.

7ème jour – Persépolis, capitale des Achéménides (60 km)

La matinée sera consacrée à la poursuite de la visite de Chiraz. Vous ferez la découverte de la vieille ville et du mausolée de Shâh Cheragh. Edifié au XIIème siècle, le bâtiment d’origine fut entièrement remanié en 1925, à la fin de la période Qadjar (1786-1925), avec l’ajout d’une coupole recouverte de faïences bleues et des minarets aux pointes dorées. Vous visiterez ensuite le musée Pars et ses belles collections d’objets de la dynastie Zand (fin du XVIIIème siècle) avant de gagner la mosquée Nasir al Molk. Bâtie à la fin du XIXème siècle sur ordre de l’un des seigneurs de la dynastie Qadjar, la mosquée est célèbre pour la beauté de ses vitraux colorés, de ses piliers sculptés et de ses faïences polychromes. Vous prendrez en début d’après-midi la route de Persépolis, dont vous ferez la visite. Edifiée par Darius Ier en 518 av. J.-C. comme un symbole de la puissance de l’empire achéménide, Persépolis fut - dès sa fondation - couverte de palais et de monuments spectaculaires. L’héritage monumental de Darius fut encore enrichi par ses successeurs, Xerxès et Artaxerxès, comme en témoignent les agrandissements successifs du palais royal. En empruntant l’escalier monumental dont les bas-reliefs sculptés représentent les émissaires de tous les peuples de l’empire venus se prosterner devant le Roi des rois et lui payer tribut, vous atteindrez l’Apadana, la salle de réception de Darius Ier. Vous franchirez ensuite la Porte des nations, bâtie sur ordre de Xerxès pour atteindre la salle aux Mille colonnes et le « trésor », centre administratif et financier de l’Empire achéménide. L’ensemble du site de Persépolis est inscrit sur la liste du Patrimoine mondial de l’Humanité par l’UNESCO. Dans les environs de Persépolis, vous découvrirez ensuite la nécropole de Naqsh e Rostam, creusée dans les falaises, et qui abrite les tombeaux monumentaux de Darius Ier et ceux de ses successeurs Xerxès, Artaxerxès et Darius II. Face à ces hypogées se dresse la tour d’un ancien temple du feu édifié à l’époque perse. Vous pourrez admirer ensuite, au bas des falaises, les bas-reliefs sassanides témoignant de la volonté de Shapur Ier et de ses descendants de s’inscrire dans la continuité des souverains achéménides. Déjeuner inclus en cours de visite. Retour à Chiraz en fin de journée, dîner inclus et nuit à Chiraz.

8ème jour – Pasargades, tombeau de Cyrus le Grand (440 km)

Départ en début de matinée en direction de Pasargades, ville fondée par Cyrus II le Grand après sa victoire sur Astyages, roi des Mèdes, en 550 av. J-C. Vous pourrez y découvrir les vestiges d’une imposante terrasse fortifiée, appelée le trône de la mère de Salomon, ainsi que les vestiges du palais de Cyrus, d’un temple du feu et du tombeau de Cyrus le Grand, lequel fut édifié à la mort du roi en 529 av. J.-C. L’ensemble du site a été inscrit sur la liste du Patrimoine mondial de l’Humanité par l’UNESCO. Vous atteindrez en fin de journée Yazd, ancienne ville caravanière dont la prospérité fut liée jusqu’au XVIIème siècle au commerce de la soie. Déjeuner inclus en cours de visite, diner inclus et nuit à Yazd.

9ème jour – Yazd et les zoroastriens

Cette journée sera consacrée à la découverte de Yazd, principal centre du zoroastrisme. Prêché par Zarathoustra, le zoroastrisme est une religion monothéiste qui révère Ahura Mazdâ. Les zoroastriens respectent le feu comme symbole divin et croient au dualisme reposant sur la bataille entre le Bien et le Mal, la Lumière et les Ténèbres, dualisme toujours présent dans l'islam chiite duodécimain. Le zoroastrisme fut le culte officiel de l’empire sassanide. Environ 5 500 zoroastriens vivent toujours à Yazd. Vous visitez tout d’abord le temple du feu Ateshkade dans lequel vous pourrez apercevoir le feu sacré, qui serait alimenté sans interruption depuis le Vème siècle et demeure encore aujourd’hui l’un des principaux lieux de pèlerinage des zoroastriens. Vous découvrirez ensuite les tours du silence ou Dakhameh aux sommets desquelles, il y a quelques dizaines d’années encore, les corps des défunts étaient abandonnés aux oiseaux afin que ne fussent pollués ni la terre par l’inhumation ni l’air par la crémation. Vous visiterez plus tard dans la journée la mosquée du Vendredi ainsi que la mosquée de Mir Chakhmâk avant de découvrir le village zoroastrien de Tcham et ses maisons traditionnelles en briques d’argile. Retour à Yazd en fin de journée. Déjeuner inclus en cours de visite, diner inclus et nuit à Yazd.

10ème jour – Ardestan et Nain, le patrimoine islamique (380 km)

Vous prendrez dans la matinée la direction d’Ispahan à travers le désert. Vous ferez étape à Ardestan afin de découvrir la mosquée du Vendredi bâtie à l’époque seldjoukide (XIIème siècle) qui constitue l’un des plus anciens édifices dotés de quatre porches voutés, ou iwans, d’Iran. Vous atteindrez ensuite Nain, au carrefour des routes de Yazd, Ispahan et Téhéran, cité dont le patrimoine monumental traditionnel a été préservé. Vous y visiterez l’une des plus anciennes mosquées d’Iran (sa construction débuta au Xème siècle) et aurez l’occasion de pénétrer dans une maison à l’architecture traditionnelle, dont les pièces s’agencent autour d’une cour intérieure arborée. Arrivée à Ispahan en fin de journée. Déjeuner inclus en cours de visite, diner inclus et nuit à Ispahan.

11ème jour – Ispahan au temps des Séfévides

Considérée à juste titre comme l’une des plus belles villes du monde islamique, Ispahan doit sa grandeur à Shâh Abbas Ier qui en fit sa capitale à la fin du XVIème siècle. La ville se transforma en un vaste chantier destiné à réaliser le projet monumental du Shâh. Palais et mosquées sortirent de terre, tandis qu’une période d’un faste exceptionnel s’ouvrait pour la cité. La dynastie séfévide, héritière d’Abas, s’éteignit en 1722, et la ville entama un long déclin la menant du rang de capitale à son rang actuel de ville provinciale. Fort heureusement, les trésors du passé d’Ispahan sont toujours intacts ! Vous partirez ainsi à la découverte d’un formidable patrimoine artistique. Sur la place de l’Imam ou place royale, inscrite sur la liste du Patrimoine mondial de l’Humanité par l’UNESCO, vous découvrirez un ensemble impressionnant de monuments. Vous admirerez tout d’abord la Mosquée de l’Imam, édifiée au début du XVIIème siècle sur ordre du Shâh Abbas, sans aucun doute le monument le plus prestigieux d’Iran, dont les faïences bleutées contrastent harmonieusement avec les céramiques de couleur crème qui couvrent la Mosquée de Cheikh Lotfollah voisine. Vous atteindrez ensuite le palais d’Ali Qapou, résidence du Shâh Abbas, depuis la terrasse duquel vous profiterez d’un magnifique point de vue sur l’ensemble de la place. Vous ne manquerez pas d’y admirer de superbes décors de stuc. Puis vous visiterez la Mosquée Jameh ou mosquée du Vendredi, la plus vaste d’Iran et la plus ancienne d’Ispahan. Son architecture est un véritable condensé de l’art religieux en terre d’Islam depuis le IXème siècle, et conserve de superbes éléments d’époque seldjoukide (XIIème siècle). Vous vous rendrez en fin d’après-midi au palais de Tchehel Sotoun édifié en 1647 dans le style talar grandement influencé par l’architecture achéménide. La salle du trône du palais est décorée de subtiles fresques de l’époque séfévide. Vous profiterez ensuite d’un peu de temps libre pour vous plonger dans l’atmosphère unique de l’antique bazar, sur les étals duquel se mêlèrent durant des siècles les produits d’Inde, de Chine et d’Occident. Déjeuner inclus en cours de visite, diner inclus et nuit à Ispahan.

Remarques : certaines visites du J11 pourront se faire le J12 et inversement.
12ème jour – Ispahan, joyaux de Shâh Abbas

Cette journée sera consacrée à la poursuite de la découverte d’Ispahan. Vous visiterez le pavillon Hacht Brecht ou pavillon des Huit Paradis, édifié vers 1660 sur ordre du Shâh Soliman et dont les murs et plafonds sont richement décorés. Vous sillonnerez ensuite le quartier arménien de Jolfa qui accueille depuis le XVIIème siècle une communauté de chrétiens arméniens dont l’installation fut favorisée par Shâh Abbas à la recherche de commerçants talentueux. La cathédrale Vank, symbole de la présence arménienne, est une intéressante fusion des styles islamique et chrétien. Le musée qui lui est adjacent est dédié à l’histoire de la communauté arménienne et présente une belle collection de livres et de manuscrits. Après avoir emprunté les ruelles du quartier juif, vous profiterez d’une belle vue sur la ville depuis les vestiges d’un temple du feu d’époque sassanide, avant d’observer les minarets de la tombe du célèbre derviche Abu Abdullah, datant du XVIIème siècle. Ils ont la particularité, selon les croyances locales, de vibrer en sympathie. Vous regagnerez la ville par le pont Khaju, qui enjambe la rivière Zayandeh depuis le milieu du XVIIème siècle, avant de passer devant la maison de thé qui marque le passage sur un autre pont, le Si-o-seh ou pont des trente-trois arches, le plus grand de la ville, datant des premières années du XVIIème siècle. Déjeuner inclus en cours de visite, diner inclus et nuit à Ispahan.

13ème jour – Kashan, témoignage de la dynastie Qadjar (495 km)

Départ en début de matinée pour Kashan. La ville connut une période de grande expansion sous la dynastie seldjoukide (XI-XIIème siècles) et fut l’une des cités favorites du Shâh Abbas, qui souhaita y être inhumé. Elle fut hélas détruite par un tremblement de terre en 1779 avant d’être reconstruite durant la période Qadjar (1781-1925), nouvel âge d’or de la cité. Une promenade vous permettra de découvrir la vieille-ville et ses nombreuses tours à vents à six faces. Vous visiterez également la mosquée-medersa Agha Bozorg édifiée au XIXème siècle en briques d’argile et sobrement ornée de mosaïques et d’inscriptions. Vous gagnerez ensuite le jardin Bagh-E-Fin considéré comme l’un des plus beaux d’Iran. Il fut conçu pour Shâh Abbas Ier qui y fit bâtir un pavillon abritant aujourd’hui un musée archéologique dont vous découvrirez les collections. Puis vous visiterez la vaste maison Borujerdi, typique de l’époque Qadjar. Organisée autour d’une cour dotée d’un bassin, elle contient une salle de réception somptueusement décorée de fresques, et dispose d’une tour de vents permettant la circulation de l’air à travers l’ensemble du bâtiment. Vous prendrez l’après-midi la route en direction de Téhéran. Déjeuner inclus en cours de visite, diner inclus et nuit à Téhéran.

14ème jour – Téhéran

Téhéran n’était qu’un modeste village lorsque l’invasion mongole de 1228 fit affluer vers elle toute une population en fuite. La ville fut dès lors en perpétuelle expansion, même si Chiraz conserva son statut de capitale jusqu’à la fin du XVIIIème siècle. C’est en effet en 1795 que Mohammed Khan fit de Téhéran sa capitale. La ville connut alors de profondes transformations qui se poursuivirent au XIXème et au début du XXème siècles, tout au long de la période Qadjar. Vous débuterez cette journée par la visite du Musée National qui abrite de riches collections archéologiques provenant des principaux sites de l’ancienne Perse, depuis la période élamite jusqu’à la période islamique. Vous poursuivrez par la découverte du musée Abgineh du verre, du cristal et de la céramique qui réunit des objets datant du IIème millénaire av. J.-C. jusqu’au XIXème siècle. Puis vous gagnerez le Palais Golestan, édifié sur ordre de Nasser al-Din Shar à la fin du XIXème siècle et agrandi par ses successeurs de la dynastie Qadjar. L’influence des grands palais européens y est prépondérante. Dîner inclus et début de soirée libre à Téhéran. Dans la soirée, transfert à l’aéroport de Téhéran pour embarquer à bord d’un vol à destination de Francfort. Nuit à bord.

15ème jour – Retour en France

Petit-déjeuner à bord avant d’atteindre l’aéroport de Francfort. Vous emprunterez ensuite un vol à destination de l’aéroport de votre choix*. Arrivée prévue en début de matinée.

* arrivées possibles à Paris, Marseille, Lyon et Bordeaux.

Notes importantes :

Les déplacements dans les villes du circuit se feront sous la forme de promenades à pied. Le programme peut être soumis à des impondérables techniques indépendants de notre volonté et nécessitant des modifications dans le choix ou l’ordre des visites. Vous serez alors prévenu par courrier avant le départ du voyage.
"Affirmons notre fierté d'être Français (et je rajouterais Iraniens), car on ne bâtit rien sur l'auto-dénigrement"

Hors ligne Parvaneh

  • Immortel
  • *****
  • Messages: 5470
    • Voir le profil
Re : Grand voyage culturel en Iran au départ de Paris
« Réponse #1 le: mars 19, 2017, 04:33:18 pm »
L’essentiel de l’Iran : Kashan, Yazd, Chiraz, Ispahan & Téhéranavec un conférencier Terra Nobilis du 14 au 25 mai 2017

http://www.terranobilis.com/108/page-voyages-depart-paris-et-autres-villes


1er jour – Départ pour Téhéran

Rendez-vous à la mi-journée à l’aéroport de votre choix* pour embarquer à bord d’un vol de la compagnie Lufthansa à destination de Téhéran (via Francfort). Dîner à bord et arrivée à l’aéroport de Téhéran dans la nuit. Accueil par votre guide francophone puis transfert jusqu’à votre hôtel et installation. Nuit à Téhéran

* départs possibles depuis Paris, Marseille, Lyon et Bordeaux.

2ème jour – Kashan, témoignage de la dynastie Qadjar (210 km)

Départ en début de matinée pour Kashan. La ville connut une période de grande expansion sous la dynastie seldjoukide (XI-XIIème siècles) et fut l’une des cités favorites du Shâh Abbas, qui souhaita y être inhumé. Elle fut hélas détruite par un tremblement de terre en 1779 avant d’être reconstruite durant la période Qadjar (1781-1925), nouvel âge d’or de la cité. Une promenade vous permettra de découvrir la vieille-ville et ses nombreuses tours à vents à six faces. Vous visiterez également la mosquée-medersa Agha Bozorg édifiée au XIXème siècle en briques d’argile et sobrement ornée de mosaïques et d’inscriptions. Vous gagnerez ensuite le jardin Bagh-E-Fin considéré comme l’un des plus beaux d’Iran. Il fut conçu pour Shâh Abbas Ier qui y fit bâtir un pavillon abritant aujourd’hui un musée archéologique dont vous découvrirez les collections. Puis vous visiterez la vaste maison Borujerdi, typique de l’époque Qadjar. Organisée autour d’une cour dotée d’un bassin, elle contient une salle de réception somptueusement décorée de fresques, et dispose d’une tour de vents permettant la circulation de l’air à travers l’ensemble du bâtiment. Installation à votre hôtel en fin d’après-midi. Déjeuner inclus en cours de visite, diner inclus et nuit à Kashan.


3ème jour – Yazd et les zoroastriens
(390 km)


Après le petit-déjeuner, vous prendrez la route en direction de Yazd, ancienne ville caravanière dont la prospérité fut liée jusqu’au XVIIème siècle au commerce de la soie, que vous atteindrez en milieu de journée. L’après-midi sera consacrée à la découverte de Yazd, principal centre du zoroastrisme. Prêché par Zarathoustra, le zoroastrisme est une religion monothéiste qui révère Ahura Mazdâ. Les zoroastriens respectent le feu comme symbole divin et croient au dualisme reposant sur la bataille entre le Bien et le Mal, la Lumière et les Ténèbres, dualisme toujours présent dans l'islam chiite duodécimain. Le zoroastrisme fut le culte officiel de l’empire sassanide. Environ 5 500 zoroastriens vivent toujours à Yazd. Vous visitez tout d’abord le temple du feu Ateshkade dans lequel vous pourrez apercevoir le feu sacré, qui serait alimenté sans interruption depuis le Vème siècle et demeure encore aujourd’hui l’un des principaux lieux de pèlerinage des zoroastriens. Vous découvrirez ensuite les tours du silence ou Dakhameh aux sommets desquelles, il y a quelques dizaines d’années encore, les corps des défunts étaient abandonnés aux oiseaux afin que ne fussent pollués ni la terre par l’inhumation ni l’air par la crémation. Déjeuner inclus en cours de visite, diner inclus et nuit à Yazd.

4ème jour – Yazd



Petit-déjeuner à l’hôtel puis poursuite de la découverte de Yazd. Vous visiterez la mosquée du Vendredi, principal édifice d’époque islamique de la ville et l’une des plus belles d’Iran. Fondée au XIIème siècle mais largement reconstruite au XIVème et XVème siècles, elle est annoncée par un haut portail duquel s’élancent, côte à côte, deux fins minarets. Vous gagnerez ensuite la mosquée Amir Chakhmâk, dont le grand et large portail est pourvu de trois étages d’élégantes arcades, de longueurs décroissantes, couronnées par deux minarets. Puis vous ferez la visite du palais-jardin de Bâgh-e Dowlatâbâd, édifié en 1738 par un gouverneur de la ville, et dont le toit soutien une impressionnante tour d’aération de près de 35 mètres de hauteurs. Une courte escapade dans le village zoroastrien de Tcham et ses maisons traditionnelles en briques d’argile compètera l’après-midi. Retour à Yazd en fin de journée. Déjeuner inclus en cours de visite, diner inclus et nuit à Yazd.

5ème jour – Chiraz ou le raffinement de la civilisation persane (440 km)

Après le petit-déjeuner à l’hôtel, vous prendrez la direction de Chiraz, que vous atteindrez en milieu d’après-midi. Grand centre culturel durant toute l’époque médiévale, Chiraz est un symbole du raffinement de la civilisation persane voulu notamment par Karim Khan Zend, qui en fit sa capitale au XVIIIème siècle. Vous visiterez les mausolées de Hafez et Saadi, poètes dont les œuvres marquèrent l’apogée de la littérature persane aux XIIIème et XIVème siècles, avant de découvrir le jardin Bagh-i Eram, dont les allées de cyprès dissimulent le palais Qadjar aux regards indiscrets. Puis vous gagnerez la vieille ville pour visiter le mausolée de Shâh Cheragh. Edifié au XIIème siècle, le bâtiment d’origine fut entièrement remanié en 1925, à la fin de la période Qadjar (1786-1925), avec l’ajout d’une coupole recouverte de faïences bleues et des minarets aux pointes dorées. Vous visiterez ensuite la mosquée Nasir al Molk. Bâtie à la fin du XIXème siècle sur ordre de l’un des seigneurs de la dynastie Qadjar, la mosquée est célèbre pour la beauté de ses vitraux colorés, de ses piliers sculptés et de ses faïences polychromes. Déjeuner inclus en cours de visite, diner inclus et nuit à Chiraz.

6ème jour – Persépolis, capitale des Achéménides (60 km)

La matinée sera consacrée, Chiraz, à la découverte du musée Pars et ses belles collections d’objets de la dynastie Zand (fin du XVIIIème siècle). Vous prendrez ensuite la route de Persépolis, dont vous ferez la visite. Edifiée par Darius Ier en 518 av. J.-C. comme un symbole de la puissance de l’empire achéménide, Persépolis fut - dès sa fondation - couverte de palais et de monuments spectaculaires. L’héritage monumental de Darius fut encore enrichi par ses successeurs, Xerxès et Artaxerxès, comme en témoignent les agrandissements successifs du palais royal. En empruntant l’escalier monumental dont les bas-reliefs sculptés représentent les émissaires de tous les peuples de l’empire venus se prosterner devant le Roi des rois et lui payer tribut, vous atteindrez l’Apadana, la salle de réception de Darius Ier. Vous franchirez ensuite la Porte des nations, bâtie sur ordre de Xerxès pour atteindre la salle aux Mille colonnes et le « trésor », centre administratif et financier de l’Empire achéménide. L’ensemble du site de Persépolis est inscrit sur la liste du Patrimoine mondial de l’Humanité par l’UNESCO. Dans les environs de Persépolis, vous découvrirez ensuite la nécropole de Naqsh e Rostam, creusée dans les falaises, et qui abrite les tombeaux monumentaux de Darius Ier et ceux de ses successeurs Xerxès, Artaxerxès et Darius II. Face à ces hypogées se dresse la tour d’un ancien temple du feu édifié à l’époque perse. Vous pourrez admirer ensuite, au bas des falaises, les bas-reliefs sassanides témoignant de la volonté de Shapur Ier et de ses descendants de s’inscrire dans la continuité des souverains achéménides. Déjeuner inclus en cours de visite. Retour à Chiraz en fin de journée, dîner inclus et nuit à Chiraz.

7ème jour – Pasargades, tombeau de Cyrus le Grand (495 km)

Départ en début de matinée en direction de Pasargades, ville fondée par Cyrus II le Grand après sa victoire sur Astyages, roi des Mèdes, en 550 av. J-C. Vous pourrez y découvrir les vestiges d’une imposante terrasse fortifiée, appelée le trône de la mère de Salomon, ainsi que les vestiges du palais de Cyrus, d’un temple du feu et du tombeau de Cyrus le Grand, lequel fut édifié à la mort du roi en 529 av. J.-C. L’ensemble du site a été inscrit sur la liste du Patrimoine mondial de l’Humanité par l’UNESCO. Arrivée à Ispahan en fin de journée. Déjeuner inclus en cours de visite, diner inclus et nuit à Ispahan.

8ème jour – Ispahan au temps des Séfévides

Considérée à juste titre comme l’une des plus belles villes du monde islamique, Ispahan doit sa grandeur à Shâh Abbas Ier qui en fit sa capitale à la fin du XVIème siècle. La ville se transforma en un vaste chantier destiné à réaliser le projet monumental du Shâh. Palais et mosquées sortirent de terre, tandis qu’une période d’un faste exceptionnel s’ouvrait pour la cité. La dynastie séfévide, héritière d’Abas, s’éteignit en 1722, et la ville entama un long déclin la menant du rang de capitale à son rang actuel de ville provinciale. Fort heureusement, les trésors du passé d’Ispahan sont toujours intacts ! Vous partirez ainsi à la découverte d’un formidable patrimoine artistique. Sur la place de l’Imam ou place royale, inscrite sur la liste du Patrimoine mondial de l’Humanité par l’UNESCO, vous découvrirez un ensemble impressionnant de monuments. Vous admirerez tout d’abord la Mosquée de l’Imam, édifiée au début du XVIIème siècle sur ordre du Shâh Abbas, sans aucun doute le monument le plus prestigieux d’Iran, dont les faïences bleutées contrastent harmonieusement avec les céramiques de couleur crème qui couvrent la Mosquée de Cheikh Lotfollah voisine. Vous atteindrez ensuite le palais d’Ali Qapou, résidence du Shâh Abbas, depuis la terrasse duquel vous profiterez d’un magnifique point de vue sur l’ensemble de la place. Vous ne manquerez pas d’y admirer de superbes décors de stuc. Puis vous visiterez la Mosquée Jameh ou mosquée du Vendredi, la plus vaste d’Iran et la plus ancienne d’Ispahan. Son architecture est un véritable condensé de l’art religieux en terre d’Islam depuis le IXème siècle, et conserve de superbes éléments d’époque seldjoukide (XIIème siècle). Vous vous rendrez en fin d’après-midi au palais de Tchehel Sotoun édifié en 1647 dans le style talar grandement influencé par l’architecture achéménide. La salle du trône du palais est décorée de subtiles fresques de l’époque séfévide. Vous profiterez ensuite d’un peu de temps libre pour vous plonger dans l’atmosphère unique de l’antique bazar, sur les étals duquel se mêlèrent durant des siècles les produits d’Inde, de Chine et d’Occident. Déjeuner inclus en cours de visite, diner inclus et nuit à Ispahan.


9ème jour – Ispahan, joyaux de Shâh Abbas

Cette journée sera consacrée à la poursuite de la découverte d’Ispahan. Vous visiterez le pavillon Hacht Brecht ou pavillon des Huit Paradis, édifié vers 1660 sur ordre du Shâh Soliman et dont les murs et plafonds sont richement décorés. Vous sillonnerez ensuite le quartier arménien de Jolfa qui accueille depuis le XVIIème siècle une communauté de chrétiens arméniens dont l’installation fut favorisée par Shâh Abbas à la recherche de commerçants talentueux. La cathédrale Vank, symbole de la présence arménienne, est une intéressante fusion des styles islamique et chrétien. Le musée qui lui est adjacent est dédié à l’histoire de la communauté arménienne et présente une belle collection de livres et de manuscrits. Après avoir emprunté les ruelles du quartier juif, vous profiterez d’une belle vue sur la ville depuis les vestiges d’un temple du feu d’époque sassanide, avant d’observer les minarets de la tombe du célèbre derviche Abu Abdullah, datant du XVIIème siècle. Ils ont la particularité, selon les croyances locales, de vibrer en sympathie. Vous regagnerez la ville par le pont Khaju, qui enjambe la rivière Zayandeh depuis le milieu du XVIIème siècle, avant de passer devant la maison de thé qui marque le passage sur un autre pont, le Si-o-seh ou pont des trente-trois arches, le plus grand de la ville, datant des premières années du XVIIème siècle. Déjeuner inclus en cours de visite, diner inclus et nuit à Ispahan.

10ème jour – Natanz et arrivée à Téhéran (450 km)

Petit-déjeuner à l’hôtel avant de prendre la route de Téhéran. Vous ferez en cours de route étape dans la ville de Natanz, dont la fondation remonte à l’époque sassanide. Vous y découvrirez une imposante mosquée du Vendredi, construite dès 1304 et dont le minaret est paré d’une belle alternance de briques et de céramiques émaillées. Arrivée à Téhéran en fin de journée. Déjeuner inclus en cours de visite, diner inclus et nuit à Téhéran.


11ème jour – Téhéran


Téhéran n’était qu’un modeste village lorsque l’invasion mongole de 1228 fit affluer vers elle toute une population en fuite. La ville fut dès lors en perpétuelle expansion, même si Chiraz conserva son statut de capitale jusqu’à la fin du XVIIIème siècle. C’est en effet en 1795 que Mohammed Khan fit de Téhéran sa capitale. La ville connut alors de profondes transformations qui se poursuivirent au XIXème et au début du XXème siècles, tout au long de la période Qadjar. Vous débuterez cette journée par la visite du Musée National qui abrite de riches collections archéologiques provenant des principaux sites de l’ancienne Perse, depuis la période élamite jusqu’à la période islamique. Vous poursuivrez par la découverte du musée Abgineh du verre, du cristal et de la céramique qui réunit des objets datant du IIème millénaire av. J.-C. jusqu’au XIXème siècle. Puis vous gagnerez le Palais Golestan, édifié sur ordre de Nasser al-Din Shar à la fin du XIXème siècle et agrandi par ses successeurs de la dynastie Qadjar. L’influence des grands palais européens y est prépondérante. Dîner inclus et début de soirée libre à Téhéran. Dans la soirée, transfert à l’aéroport de Téhéran pour embarquer à bord d’un vol à destination de Francfort. Nuit à bord.

12ème jour – Retour en France

Petit-déjeuner à bord avant d’atteindre l’aéroport de Francfort. Vous emprunterez ensuite un vol à destination de l’aéroport de votre choix*. Arrivée prévue en début de matinée.

* arrivées possibles à Paris, Marseille, Lyon et Bordeaux.

Notes importantes :

Le programme peut être soumis à des impondérables techniques indépendants de notre volonté et nécessitant des modifications dans le choix ou l’ordre des visites. Vous serez alors prévenu par courrier avant le départ du voyage.
"Affirmons notre fierté d'être Français (et je rajouterais Iraniens), car on ne bâtit rien sur l'auto-dénigrement"

Hors ligne Parvaneh

  • Immortel
  • *****
  • Messages: 5470
    • Voir le profil
Re : Grand voyage culturel en Iran au départ de Paris
« Réponse #2 le: mars 19, 2017, 04:35:07 pm »
Un autre Iran : de Tabriz à Alamut avec Martine Thouvenin-Desfontaines du 12 au 27 juillet 2017


http://www.terranobilis.com/114/un-autre-iranen-juillet-depuis-paris


1er jour – de Strasbourg à Téhéran

Rendez-vous à la mi-journée à l’aéroport de votre choix* pour embarquer à bord d’un vol de la compagnie Lufthansa à destination de Téhéran (via Francfort). Dîner à bord et arrivée à l’aéroport de Téhéran dans la nuit. Accueil par votre guide francophone puis transfert jusqu’à votre hôtel et installation. Nuit à Téhéran

* départs possibles depuis Paris, Marseille, Lyon et Bordeaux.


2ème jour – Téhéran

Téhéran n’était qu’un modeste village lorsque l’invasion mongole de 1228 fit affluer vers elle une nombreuse population. La ville fut dès lors en perpétuelle expansion, même si Chiraz conserva son statut de capitale jusqu’à la fin du XVIIIème siècle. C’est en effet en 1795 que Mohammed Khan fit de Téhéran sa capitale. La ville connut alors de profondes transformations qui se poursuivirent au XIXème et au début du XXème siècles, tout au long de la période Qâdjâr. Vous débuterez cette journée par la visite du Musée National qui abrite de riches collections archéologiques provenant des principaux sites de l’ancienne Perse, depuis la période élamite jusqu’à la période islamique. Vous poursuivrez par la découverte du musée Abgineh du verre, du cristal et de la céramique qui réunit des objets datant du IIème millénaire av. J.-C. jusqu’au XIXème siècle. Puis vous gagnerez le Palais Golestan, édifié sur ordre de Nasser al-Din Shar à la fin du XIXème siècle et agrandi par ses successeurs de la dynastie Qâdjâr. L’influence des grands palais européens y est significative. Dîner inclus et nuit à Téhéran.


3ème jour – Tabriz ou l’Iran cosmopolite

Après le petit-déjeuner à l’hôtel, vous gagnerez l’aéroport de Téhéran pour embarquer à bord d’un vol à destination de Tabriz. Transfert pour le centre-ville et dépôt des bagages à l’hôtel avant d’entamer la découverte de la ville. Fondation de l’époque sassanide (IIIème-VIIème siècle de notre ère), Tabriz tira grand profit du commerce, au point d’être choisie comme capitale par le Mongol Ghâzân Khân en 1295. La ville devient alors un centre culturel reconnu attirant des artistes d’horizons variés. Les Ottomans, qui occupent Tabriz à plusieurs reprises au XVIème siècle, entraînent d’ailleurs à leur suite de nombreux artistes locaux à Istanbul. Ces derniers jouent dès lors un rôle significatif durant l’une des périodes les plus fastes que connu l’art ottoman. Cité cosmopolite jusqu’à aujourd’hui, Tabriz rassemble Arméniens, Turcs, Persans et Russes. Vous ferez la visite de la mosquée Bleue, construite dans la seconde moitié du XVème siècle et célèbre pour son décor de céramique émaillée, l’un des plus beaux de l’art islamique. Puis vous découvrirez le bazar, classé sur la liste du Patrimoine mondial de l’Humanité par l’UNESCO, dont les allées trépidantes suscitèrent l’admiration de voyageurs européens – dont Marco Polo – dès le Xème siècle. Vous vous rendrez ensuite au Musée de l’Azerbaïdjan, dont les collections présentent des pièces de l’époque préislamique et islamique. La journée se terminera sous les frondaisons du parc Elgoli, jardin le plus célèbre de Tabriz. Du lac artificiel crée en son centre émerge une presqu’île sur laquelle un pavillon d’inspiration safavide a été édifié. Fondé sous les Timourides (XVème siècle), remanié à l’époque qâdjâre (1786-1925), il demeure de nos jours le lieu de promenade favori des habitants de Tabriz. Déjeuner inclus en cours de visite, dîner inclus et nuit à Tabriz.

4ème jour – Kaleybar et Ahar (175 km environ)

Petit-déjeuner à l’hôtel avant de gagner Kaleybar pour y découvrir la forteresse de Bâbak. Si l’édification de cette impressionnante place forte érigée au sommet d’une montagne à 2 600 mètres d’altitude débuta dès l’époque sassanide, c’est à un mouvement séditieux menée par Bâbak entre 816 et 837 à l’encontre des troupes abbassides que le bastion doit son nom actuel. Vous ferez ensuite la visite de la tombe du Sheikh Shahaboddin Ahari, construite sous le règne de Shâh Abbâs Ier (1587-1629). Déjeuner inclus en cours de visite, dîner inclus et nuit à Tabriz.

5ème jour – Kandovân et Orumiyeh (150 km environ)

Après le petit-déjeuner à l’hôtel, vous prendrez la route vers le village de Kandovân, dont vous ferez la visite. A l’instar de villages troglodytes de Cappadoce, plusieurs maisons y sont creusées dans des cônes de tuf volcanique. Vous atteindrez ensuite les rives du lac d’Orumiyeh (Urmia), le plus vaste d’Iran avec ses 140 km de longs et 50 km de large. Comme la mer Morte, le lac d’Orumiyeh contient une très forte teneur en sel. Les nombreuses îles qui le parsèment abritent une flore et une faune unique, notamment de nombreuses espèces d’oiseaux migrateurs. Située à une dizaine de kilomètres du lac, la ville d’Orumiyeh, où vous ferez étape, est aujourd’hui la capitale de la province d’Azarbâidjân occidental. Vous y visiterez la mosquée du Vendredi, dont la qibla, le mur indiquant la direction de la ville sainte de La Mecque, est percé d’un bel exemple de mihrab (ou niche) d’époque ilkhânide du XIIIème siècle. Vous pourrez ensuite admirer le Seh Gonbad, tour funéraire en brique construite à l’époque seldjoukide (XIIème siècle). Votre journée s’achèvera par la visite de l’église arménienne de Naneh Mariyam, dont la fondation remonte au VIIème siècle. Déjeuner inclus en cours de visite, dîner inclus et nuit à Orumiyeh.

6ème jour – Les forteresses du royaume d’Urartu (280 km environ)

Petit-déjeuner à l’hôtel avant de gagner la cité commerçante de Khoy, traversée par la route de la Soie. Vous y ferez la visite de la mosquée Motaleb Khân, fondée à l’époque ilkhânide (XIIIème-XIVème siècle) puis reconstruite sous la dynastie Qâdjârs (1779-1925), puis de l’église arménienne de Saint-Sarkis, édifiée entre les Vème et VIème siècle selon un plan basilical à trois nefs parallèles. Puis vous atteindrez le site de Bâstâm, principal vestige témoignant de la puissance du royaume d’Urartu. Ce dernier étendit son influence, du IXème au VIIème siècle avant notre ère, sur un territoire situé aujourd’hui en Turquie, en Iran et en Arménie. Le royaume, dont la prospérité reposait sur l’agriculture et l’élevage de chevaux, atteignit son apogée au milieu du VIIIème siècle av. J.-C., avant d’être finalement conquis vers 590 av. J.-C. par les Mèdes et les Scythes. Occupant le sommet de rochers en des lieux stratégiques, les forteresses urartéennes servaient de base à une puissante armée. Les murs de la citadelle de Bâstâm, principal jalon de ce système défensif, sont construits en pierres de taille et ponctués de tours. A l’abri de ces remparts, un temple carré est juché sur une éminence. Arrivée en fin d’après-midi dans la ville de Mâku, nichée dans une gorge montagneuse non loin des frontières turque, arménienne et azérie. La région toute entière fut, durant l’Antiquité, intégrée aux royaumes d’Urartu puis d’Arménie. Ces terres fertiles prirent ensuite une importance stratégique durant l’époque islamique, en particulier durant les conflits qui mirent aux prises Ottomans et Safavides durant les XVIème et XVIIème siècles. Les vestiges d’anciennes fortifications surplombant la ville témoignent de ce tumultueux passé. Déjeuner inclus en cours de visite, dîner inclus et nuit à Mâku.

7ème jour – Les monastères arméniens de Saint-Thaddée et Saint-Stephanos (240 km environ)

Après le petit-déjeuner à l’hôtel, vous ferez la visite du palais qâdjâr de Bâghcheh Djuq, édifié à la fin de l’époque qâdjâre (XIXème siècle) pour un seigneur local. L’architecture et le décor de cette vaste maison à deux étages mêlent des traditions iraniennes à des influences baroques, anglaises et russes. Vous découvrirez par la suite le monastère de Saint-Thaddée, fondée à la fin du IIIème siècle et lieu d’un pèlerinage annuel, en juillet, consacré à l’apôtre Thaddée, qui évangélisa la région au Ier siècle. Puis, après la traversée des gorges de l’Araxe, vous atteindrez le monastère de Saint-Stephanos. Ce dernier, fondé au Xème siècle, fut reconstruit aux XVIème et XIXème siècles. Il abrite une église édifiée au XVIème siècle qui témoignage de l’influence de l’art iranien. Arrivée à Djolfâ, proche de la frontière avec l’Azerbaïdjan, en fin de journée. Déjeuner inclus en cours de visite, dîner inclus et nuit à Djolfâ.

8ème jour – Marand, Sohrul puis Tabriz (140 km environ)

Petit-déjeuner à l’hôtel avant de gagner Marand, où vous ferez la visite de la mosquée du Vendredi, qui conserve un remarquable mihrab en stuc d’époque ilkhânide (XIVème siècle). Vous découvrirez ensuite un ancien caravansérail situé sur la route de Tabriz, puis l’église arménienne de Sohrul, édifiée au XIXème siècle. Isolée dans les montagnes entre Marand et Tabriz, cette dernière possède un clocher à saillant ainsi qu’une belle coupole sur pendentifs. Vous atteindrez Tabriz en fin d’après-midi. Déjeuner inclus en cours de visite, dîner inclus et nuit à Tabriz.

9ème jour – Marâgheh, entre route de la Soie et Voie Lactée (300 km environ)

Après le petit-déjeuner à l’hôtel, vous prendrez la route de Marâgheh, au centre d’une région jouissant d’un climat doux et humide, sillonnée par de nombreux cours d’eau et célèbres pour ses paysages agrestes où se mêlent vergers odoriférants et riches pâturages. Fondée à la période préislamique, sa situation sur la route de la Mésopotamie lui conféra une grande importance après la conquête arabe. Durant quelques décennies couvrant les XIIIème et XIVème siècles, la cité devint la capitale de l’Azerbâidjân ilkhânide, un haut lieu du Christianisme et un centre culturel brillant, célèbre pour son observatoire astronomique, le plus grand du monde musulman, dont il ne reste aujourd’hui que quelques vestiges. Vous découvrirez à Marâgheh plusieurs mausolées seldjoukides et mongols. Le Gonbad-e Sorkh, tout d’abord, date du milieu du XIIème siècle, et aurait été destiné à à recueillir la dépouille d’un prince kurde qui fonda un petit royaume dans la région au XIIème siècle. Le Gonbad-e Kabud, ensuite, fut érigé à la fin du XIIème siècle, avant l’invasion mongole. Le Gonbad-e Ghaffariyeh, enfin, date de l’époque mongole (première moitié du XIVème siècle). Les surfaces murales couvertes de céramique qui le recouvrent, plus importantes et plus riches en couleurs que ses voisins, témoignent de l’évolution de l’esthétique entre le XIIème et le XIVème siècle. Arrivée à Takâb en fin de journée. Déjeuner inclus en cours de visite, dîner inclus et nuit à Takâb.

10ème jour – Takht-e Suleymân, Soltanyieh et Zanjān (190 km environ)

Petit-déjeuner à l’hôtel avant de gagner Takht-e Suleymân. Occupé depuis l’époque achéménide, ce site construit sur un ancien volcan devint l’un des lieux les plus sacrés de l’Iran sassanide. Une tradition veut que Zoroastre y soit né, et que le sanctuaire ait été fondé par un souverain mythique, Key Khosrow. Le sanctuaire est protégé par une enceinte dont le tracé ovoïde abrite un lac salé, un vaste temple du feu et plusieurs salles hypostyles. Takht-e Suleymân fut détruit par l’empereur byzantin Héraclius dans la première moitié du VIIème siècle. Le site fut par la suite nommé le trône de Salomon (Takht-e Suleymân) dans la tradition populaire, qui interprétait ces vestiges comme ceux d’un ancien palais du roi Salomon. Vous prendrez ensutie la route de la province de Zanjān où vous découvrirez la ville de Soltanyieh, fondée vers 1290 par Argun Khan, et qui fut dès lors la résidence d’été de la dynastie des mongols ilkhanides. Le sultan Muhammad Khodabandeh en fit sa capitale au début du XIVème siècle et couvrit la ville de splendides monuments… qui furent en grande partie détruits lors de la mise à sac de la ville par Tamerlan en 1384. Certains des monuments les plus emblématiques furent néanmoins épargnés, et sont désormais inscrits sur la liste du Patrimoine mondial de l’Humanité par l’UNESCO. Vous pourrez ainsi découvrir le splendide mausolée d’Oldjaitou, édifié entre 1302 et 1312 pour commémorer la conversion du sultan Muhammad Khodabandeh au chiisme. La vaste coupole en brique couverte de faïence turquoise qui coiffe le mausolée culmine à près de 50 mètres, et constitue le plus ancien exemple de double coupole en Iran. Vous atteindrez Zandjân en fin de journée. Déjeuner inclus en cours de visite, dîner inclus et nuit à Zandjân.

11ème jour – Ardabil (260 km environ)

Après le petit-déjeuner à l’hôtel, vous ferez la découverte de Zandjân, une ville dont l’essentiel des édifices datent de l’époque qâdjâre (XIXème siècle). Vous visiterez ainsi la mosquée du Vendredi, édifiée en 1826, avec son plan classique et ses décors de céramique, puis le grand bazar, sur les étals duquel vous trouverez notamment tapis et couteaux. Vous prendrez ensuite la direction d’Ardabil, cité dont la fondation remonterait au roi sassanide Péroz (459-484). Après avoir été détruite par les Mongols en 1220, la ville fut choisie comme centre spirituel par Safi al-Din, fondateur de l’ordre soufi des Safavides (XIIIème siècle). C’est à Ardabil que son lointain descendant, Shâh Ismail Ier, fonda la dynastie royale des Safavides à la toute fin du XVème siècle. Le principal monument de la cité est le sanctuaire de Cheikh Safi al-Din, dont vous ferez la visite et dont le noyau est le tombeau du sheikh Safi al-Din, fondateur de la lignée. Construit principalement entre le XVIème et le XVIIème siècle, le complexe funéraire est entouré d’un vaste jardin. Vous aurez l’occasion de visiter la salle de prière Masdjed-e Djannat Sara, utilisée lors des cérémonies de derviches, le Qandil Khâneh, théâtre de cérémonies rituelles et lieu de méditation, le dôme Allâh Allâh, tour circulaire coiffée d’un dôme, et le Haram Khâneh ou maison du Harem. Installation à l’hôtel en fin de journée. Déjeuner inclus en cours de visite, dîner inclus et nuit à Ardabil.

12ème jour – Massouleh et Qazvin : sur les rivages de la Caspienne (420 km environ)

Petit-déjeuner à l’hôtel avant de prendre la direction de Qazvin. Vous longerez les rives de la mer Caspienne puis traverserez les régions boisées du nord de l’Iran. En chemin, visite de Massouleh, village de montagne entouré d’une végétation abondante. Ce village constitue l’un des plus beaux exemples de l’architecture traditionnelle iranienne. Les édifices les plus anciens qu’il abrite datent du XVIIème siècle, mais leur conception remonte à des époques beaucoup plus lointaines. Les maisons sont ainsi disposées en escalier sur les pentes très prononcées du lieu. Le toit plat de certaines d’entre elles sert de cour à la maison située au-dessus. Le village compte plusieurs mosquées et mausolées, ainsi qu’un bazar, lui aussi étagé sur la pente, et dont les rues sont formées par le toit des échoppes du niveau inférieur. Installation à l’hôtel en fin de journée. Déjeuner inclus en cours de visite, dîner inclus et nuit à Qazvin.

13ème jour – la forteresse d’Alamut, repaire des Assassin (100 km environ)

Après le petit-déjeuner à l’hôtel, vous prendrez la direction du nord à travers des paysages spectaculaires, pour atteindre les vestiges d’une citadelle nimbée de légendes : le château d’Alamut. Ce nid d’aigle perché à 1 800 mètres d’altitude surplombe une vallée encaissée. C’est en ce lieu qu’Hassan-Ibn Sabbâh, termina sa vie en 1124 après avoir dirigé les fidèles de sa secte chiite nizarite. Après la prise par les Nizariens de plusieurs places fortes et cités de la région, les Seldjoukides sunnites, maîtres de l’Iran du XIIème siècle, tentent de réagir. Aux répressions et aux condamnations théologiques, les Nizariens ripostent par une tactique qui leur offrira la postérité en Occident : l’assassinat politique, qui frappe aussi bien des califes et des généraux, que des gouverneurs, des juges, ou des théologiens. Marco Polo évoque l’aura de légende entourant Alamut : un château dans lequel les futurs assassins goûtaient aux plaisirs terrestres – vins, plats délicats, drogues – entourés de houris lascives, avant d’être dépêchés pour un meurtre-suicide devant leur assurer l’accès à un paradis éternel. Déjeuner inclus en cours de visite, dîner inclus et nuit à Qazvin.

14ème jour – de Qazvin à Téhéran (150 km environ)

Petit-déjeuner à l’hôtel puis visite de Qazvin. La ville fut sans doute fondée au milieu du IIIème siècle par le roi sassanide Shapur Ier et fut contrainte au long des siècles de faire face à de multiples attaques : des Daylamites, tout d’abord, peuple de l’Alborz qui ne se convertit que tardivement à l’Islam, des Assasins, ensuite, multipliant les raids sur la ville. Puis des Mongols qui, par deux fois en 1220 et 1256, prirent la cité. La ville fut pourtant à chaque fois reconstruite, et Qazvin tint finalement le premier rôle lorsque Shâh Tahmasp Ier la choisit comme capitale des Safavides. Vous ferez à Qazvin la visite de la mosquée du Vendredi, fondée par un calife abbasside au VIIIème siècle. Vous découvrirez ensuite l’Imâmzâdeh Hosseyn, qui contient la tombe d’un fils du VIIIème Imam Rezâ. Le cénotaphe qu’il abrite est un chef-d’œuvre de la marqueterie safavide. Dans l’après-midi, vous prendrez la route pour Téhéran. Déjeuner inclus en cours de visite, dîner inclus et nuit à Téhéran.

15ème jour – Téhéran

Petit-déjeuner à l’hôtel avant de découvrir le Musée des joyaux nationaux d’Iran qui abrite l’une des collections de joaillerie les plus importantes au monde (cette visite pourrait être remplacée par celle du musée Reza Shâh). Déjeuner inclus. Vous ferez l’après-midi la visite d’un palais ayant appartenu à Mohamad Reza Shâh. Dernier représentant de la dynastie Palahvi et ultime Shâh d’Iran, Mohamad Reza Shâh fut contraint à l’exil lors de la chute du régime impérial et l’instauration de la République islamique en 1979. Votre visite se terminera par une dégustation de thé dans les anciens jardins du Shâh. Dîner inclus et mise à disposition des chambres à l’hôtel jusqu’en fin de soirée, puis transfert à l’aéroport de Téhéran pour embarquer à bord d’un vol direct à destination de Francfort. Nuit à bord.


16ème jour – Arrivée en France

Petit-déjeuner à bord avant d’atteindre l’aéroport de Francfort. Vous emprunterez ensuite un vol à destination de l’aéroport de votre choix*. Arrivée prévue en début de matinée.

* arrivées possibles à Paris, Marseille, Lyon et Bordeaux.
"Affirmons notre fierté d'être Français (et je rajouterais Iraniens), car on ne bâtit rien sur l'auto-dénigrement"

Hors ligne Parvaneh

  • Immortel
  • *****
  • Messages: 5470
    • Voir le profil
Re : Grand voyage culturel en Iran au départ de Paris
« Réponse #3 le: mars 19, 2017, 04:36:55 pm »
Grand voyage culturel en Iran avec Fabrice Delbarre du 13 au 27 octobre 2017


http://www.terranobilis.com/119/grand-voyage-culturel-en-iran-en-octobre-depuis-paris



1er jour – Départ pour Téhéran

Rendez-vous à la mi-journée à l’aéroport de votre choix* pour embarquer à bord d’un vol de la compagnie Lufthansa à destination de Téhéran (via Francfort). Dîner à bord et arrivée à l’aéroport de Téhéran dans la nuit. Accueil par votre guide francophone puis transfert jusqu’à votre hôtel et installation. Nuit à Téhéran

* départs possibles depuis Paris, Marseille, Lyon et Bordeaux.

2ème jour – Soltanieh, cité du sultan Muhammad Khodabandeh (420 km)

Après le petit-déjeuner, vous prendrez la route de la province de Zanjan où vous découvrirez la ville de Soltanieh, fondée vers 1290 par Argun Khan, et qui fut dès lors la résidence d’été de la dynastie des mongols ilkhanides. Le sultan Muhammad Khodabandeh en fit sa capitale au début du XIVème siècle et couvrit la ville de splendides monuments… qui furent en grande partie détruits lors de la mise à sac de la ville par Tamerlan en 1384. Certains des monuments les plus emblématiques furent néanmoins épargnés, et sont désormais inscrits sur la liste du Patrimoine mondial de l’Humanité par l’UNESCO. Vous pourrez ainsi découvrir le splendide mausolée d’Oldjaitou, édifié entre 1302 et 1312 pour commémorer la conversion du sultan Muhammad Khodabandeh au chiisme. La vaste coupole en brique couverte de faïence turquoise qui coiffe le mausolée culmine à près de 50 mètres, et constitue le plus ancien exemple de double coupole en Iran. Vous prendrez ensuite la route pour Hamadan. Déjeuner inclus en cours de visite, diner inclus et nuit à Hamadan.


3ème jour – Les vestiges de l’ancienne Hamadan et la splendeur de l’art sassanide (170 km)

La matinée sera consacrée à la découverte de Hamadan, l’ancienne Ecbatane, fondée par les Mèdes qui en firent leur capitale au VIIème siècle av. J.-C. Etape essentielle sur les routes reliant la Mésopotamie à l’Inde ou la Chine, la cité eut une grande importance durant l’Antiquité et fut l’objet d’âpres luttes entre Mèdes et Perses, elle subit ensuite aux XIIIème et XIVème siècles les assauts des Mongols avant d’être finalement détruite par Tamerlan. Rare vestige ayant échappé aux destructions, le mausolée d’Esther et de Mardochée, dont vous ferez la visite, demeure un lieu de pèlerinage pour la communauté juive d’Iran. Vous vous rendrez ensuite au mausolée d’Avicenne, savant, philosophe et poète du Xème siècle dont le traité de médecine fut utilisé en Europe jusqu’au XVIIème siècle ! Vous gagnerez Kangavar à la mi-journée pour y découvrir les vestiges de l’impressionnante colonnade d’un temple d’époque séleucide avant d’atteindre Bisotoun où vous pourrez admirer le célèbre bas-relief commémorant victoires et conquêtes de Darius le Grand. Vous visiterez encore les grottes de Taq e Bostan, ornées de bas-reliefs sassanides. Les scènes de chasse y sont représentées avec une sensibilité peu commune, et contrastent avec le bas-relief célébrant la victoire d’Ardeshir II sur l’empereur romain Julien l’Apostat. Vous atteindrez KermanShâh en fin de journée. Déjeuner inclus en cours de visite, diner inclus et nuit à KermanShâh.

4ème jour – Suse et Tchonga Zambil, les cités de l’ancien royaume d’Elam (510 km)

Départ en début de matinée en empruntant une route qui serpente à travers la chaine des Zagros et l’ancien royaume d’Elam, dont la civilisation s’épanouit dans la région du quatrième millénaire au début du VIIème siècle av. J.-C. Vous ferez étape à Suse, l’ancienne capitale du royaume d’Elam et l’une des plus anciennes villes du monde. Suse était en effet déjà plusieurs fois millénaire lorsque Darius Ier en fit sa capitale au VIème siècle av. J-C., édifiant de splendides monuments qui firent de la cité la rivale de Persépolis. Vous pourrez notamment y admirer les ruines du palais de Darius. En poursuivant votre route vous gagnerez Tchonga Zambil et le site de Dur Untash, l’ancienne ville sainte des Elamites construite au milieu du XIIIème siècle av. J-C. Vous y découvrirez d’impressionnants vestiges de la plus ancienne ziggourat (édifice religieux constitué d’enceintes concentriques superposées) de Mésopotamie, inscrite sur la liste du Patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO. Le site, laissé à l’abandon avant son achèvement au XIIème siècle av. J-C., tomba dans l’oubli jusqu’à sa découverte par une équipe d’archéologues en 1935 ! Vous atteindrez Ahvaz en fin de journée. Déjeuner inclus en cours de visite, dîner inclus et nuit à Ahvaz.

5ème jour – Bishapour ou la victoire sur Rome (520 km)

D’une chaîne montagneuse à une autre : vous laisserez derrière vous le massif du Zagros pour atteindre les montagnes du Fars. Vous arriverez en début d’après-midi à Bishapour, cité fondée par le roi sassanide Shapur Ier après sa victoire sur l’empereur Valérien en 260 ap. J.-C. A l’emplacement de l’ancienne cité royale, dont une partie seulement a été mise à jour par les campagnes de fouilles successives, vous pourrez admirer de superbes bas-reliefs commémorant le couronnement de Shapur Ier et sa victoire sur Rome, une partie des fortifications ainsi que les vestiges d’un temple consacré à Anahita, déesse des eaux, et du Palais. Vous atteindrez Chiraz en fin de journée. Déjeuner inclus en cours de route, dîner inclus et nuit à Chiraz. 

6ème jour – L’antique Gur et Chiraz
(220 km)


Vous prendrez en début de matinée la direction du site de Qalah-e Dokhtar, vestiges d’un château érigé par Ardashir Ier au IIIème siècle av. J-C, avant de découvrir deux bas-reliefs sassanides datant de la même époque. Vous atteindrez ensuite Firuzabad, l’antique cité sassanide de Gur. Bâtie sur un plan circulaire au IIIème siècle av. J-C., la majeure partie des vestiges de cette ville n’a pas encore été excavée. Vous aurez néanmoins l’occasion de découvrir les zones de fouilles entourant l’ancien palais d’Ardashir Ier qui fut probablement le premier édifice à coupole de Perse. Retour à Chiraz en début d’après-midi. Grand centre culturel durant toute l’époque médiévale, Chiraz est un symbole du raffinement de la civilisation persane voulu notamment par Karim Khan Zend, qui en fit sa capitale au XVIIIème siècle. Vous visiterez les mausolées de Hafez et Saadi, poètes dont les œuvres marquèrent l’apogée de la littérature persane aux XIIIème et XIVème siècles. Vous pourrez ensuite découvrir le jardin Bagh-i Eram, dont les allées de cyprès dissimulent le palais Qadjar aux regards indiscrets. Déjeuner inclus en cours de visite, diner inclus et nuit à Chiraz.

7ème jour – Persépolis, capitale des Achéménides (60 km)


La matinée sera consacrée à la poursuite de la visite de Chiraz. Vous ferez la découverte de la vieille ville et du mausolée de Shâh Cheragh. Edifié au XIIème siècle, le bâtiment d’origine fut entièrement remanié en 1925, à la fin de la période Qadjar (1786-1925), avec l’ajout d’une coupole recouverte de faïences bleues et des minarets aux pointes dorées. Vous visiterez ensuite le musée Pars et ses belles collections d’objets de la dynastie Zand (fin du XVIIIème siècle) avant de gagner la mosquée Nasir al Molk. Bâtie à la fin du XIXème siècle sur ordre de l’un des seigneurs de la dynastie Qadjar, la mosquée est célèbre pour la beauté de ses vitraux colorés, de ses piliers sculptés et de ses faïences polychromes. Vous prendrez en début d’après-midi la route de Persépolis, dont vous ferez la visite. Edifiée par Darius Ier en 518 av. J.-C. comme un symbole de la puissance de l’empire achéménide, Persépolis fut - dès sa fondation - couverte de palais et de monuments spectaculaires. L’héritage monumental de Darius fut encore enrichi par ses successeurs, Xerxès et Artaxerxès, comme en témoignent les agrandissements successifs du palais royal. En empruntant l’escalier monumental dont les bas-reliefs sculptés représentent les émissaires de tous les peuples de l’empire venus se prosterner devant le Roi des rois et lui payer tribut, vous atteindrez l’Apadana, la salle de réception de Darius Ier. Vous franchirez ensuite la Porte des nations, bâtie sur ordre de Xerxès pour atteindre la salle aux Mille colonnes et le « trésor », centre administratif et financier de l’Empire achéménide. L’ensemble du site de Persépolis est inscrit sur la liste du Patrimoine mondial de l’Humanité par l’UNESCO. Dans les environs de Persépolis, vous découvrirez ensuite la nécropole de Naqsh e Rostam, creusée dans les falaises, et qui abrite les tombeaux monumentaux de Darius Ier et ceux de ses successeurs Xerxès, Artaxerxès et Darius II. Face à ces hypogées se dresse la tour d’un ancien temple du feu édifié à l’époque perse. Vous pourrez admirer ensuite, au bas des falaises, les bas-reliefs sassanides témoignant de la volonté de Shapur Ier et de ses descendants de s’inscrire dans la continuité des souverains achéménides. Déjeuner inclus en cours de visite. Retour à Chiraz en fin de journée, dîner inclus et nuit à Chiraz.

8ème jour – Pasargades, tombeau de Cyrus le Grand (440 km)


Départ en début de matinée en direction de Pasargades, ville fondée par Cyrus II le Grand après sa victoire sur Astyages, roi des Mèdes, en 550 av. J-C. Vous pourrez y découvrir les vestiges d’une imposante terrasse fortifiée, appelée le trône de la mère de Salomon, ainsi que les vestiges du palais de Cyrus, d’un temple du feu et du tombeau de Cyrus le Grand, lequel fut édifié à la mort du roi en 529 av. J.-C. L’ensemble du site a été inscrit sur la liste du Patrimoine mondial de l’Humanité par l’UNESCO. Vous atteindrez en fin de journée Yazd, ancienne ville caravanière dont la prospérité fut liée jusqu’au XVIIème siècle au commerce de la soie. Déjeuner inclus en cours de visite, diner inclus et nuit à Yazd.

9ème jour – Yazd et les zoroastriens

Cette journée sera consacrée à la découverte de Yazd, principal centre du zoroastrisme. Prêché par Zarathoustra, le zoroastrisme est une religion monothéiste qui révère Ahura Mazdâ. Les zoroastriens respectent le feu comme symbole divin et croient au dualisme reposant sur la bataille entre le Bien et le Mal, la Lumière et les Ténèbres, dualisme toujours présent dans l'islam chiite duodécimain. Le zoroastrisme fut le culte officiel de l’empire sassanide. Environ 5 500 zoroastriens vivent toujours à Yazd. Vous visitez tout d’abord le temple du feu Ateshkade dans lequel vous pourrez apercevoir le feu sacré, qui serait alimenté sans interruption depuis le Vème siècle et demeure encore aujourd’hui l’un des principaux lieux de pèlerinage des zoroastriens. Vous découvrirez ensuite les tours du silence ou Dakhameh aux sommets desquelles, il y a quelques dizaines d’années encore, les corps des défunts étaient abandonnés aux oiseaux afin que ne fussent pollués ni la terre par l’inhumation ni l’air par la crémation. Vous visiterez plus tard dans la journée la mosquée du Vendredi ainsi que la mosquée de Mir Chakhmâk avant de découvrir le village zoroastrien de Tcham et ses maisons traditionnelles en briques d’argile. Retour à Yazd en fin de journée. Déjeuner inclus en cours de visite, diner inclus et nuit à Yazd.

10ème jour – Ardestan et Nain, le patrimoine islamique (380 km)


Vous prendrez dans la matinée la direction d’Ispahan à travers le désert. Vous ferez étape à Ardestan afin de découvrir la mosquée du Vendredi bâtie à l’époque seldjoukide (XIIème siècle) qui constitue l’un des plus anciens édifices dotés de quatre porches voutés, ou iwans, d’Iran. Vous atteindrez ensuite Nain, au carrefour des routes de Yazd, Ispahan et Téhéran, cité dont le patrimoine monumental traditionnel a été préservé. Vous y visiterez l’une des plus anciennes mosquées d’Iran (sa construction débuta au Xème siècle) et aurez l’occasion de pénétrer dans une maison à l’architecture traditionnelle, dont les pièces s’agencent autour d’une cour intérieure arborée. Arrivée à Ispahan en fin de journée. Déjeuner inclus en cours de visite, diner inclus et nuit à Ispahan.

11ème jour – Ispahan au temps des Séfévides


Considérée à juste titre comme l’une des plus belles villes du monde islamique, Ispahan doit sa grandeur à Shâh Abbas Ier qui en fit sa capitale à la fin du XVIème siècle. La ville se transforma en un vaste chantier destiné à réaliser le projet monumental du Shâh. Palais et mosquées sortirent de terre, tandis qu’une période d’un faste exceptionnel s’ouvrait pour la cité. La dynastie séfévide, héritière d’Abas, s’éteignit en 1722, et la ville entama un long déclin la menant du rang de capitale à son rang actuel de ville provinciale. Fort heureusement, les trésors du passé d’Ispahan sont toujours intacts ! Vous partirez ainsi à la découverte d’un formidable patrimoine artistique. Sur la place de l’Imam ou place royale, inscrite sur la liste du Patrimoine mondial de l’Humanité par l’UNESCO, vous découvrirez un ensemble impressionnant de monuments. Vous admirerez tout d’abord la Mosquée de l’Imam, édifiée au début du XVIIème siècle sur ordre du Shâh Abbas, sans aucun doute le monument le plus prestigieux d’Iran, dont les faïences bleutées contrastent harmonieusement avec les céramiques de couleur crème qui couvrent la Mosquée de Cheikh Lotfollah voisine. Vous atteindrez ensuite le palais d’Ali Qapou, résidence du Shâh Abbas, depuis la terrasse duquel vous profiterez d’un magnifique point de vue sur l’ensemble de la place. Vous ne manquerez pas d’y admirer de superbes décors de stuc. Puis vous visiterez la Mosquée Jameh ou mosquée du Vendredi, la plus vaste d’Iran et la plus ancienne d’Ispahan. Son architecture est un véritable condensé de l’art religieux en terre d’Islam depuis le IXème siècle, et conserve de superbes éléments d’époque seldjoukide (XIIème siècle). Vous vous rendrez en fin d’après-midi au palais de Tchehel Sotoun édifié en 1647 dans le style talar grandement influencé par l’architecture achéménide. La salle du trône du palais est décorée de subtiles fresques de l’époque séfévide. Vous profiterez ensuite d’un peu de temps libre pour vous plonger dans l’atmosphère unique de l’antique bazar, sur les étals duquel se mêlèrent durant des siècles les produits d’Inde, de Chine et d’Occident. Déjeuner inclus en cours de visite, diner inclus et nuit à Ispahan.

12ème jour – Ispahan, joyaux de Shâh Abbas


Cette journée sera consacrée à la poursuite de la découverte d’Ispahan. Vous visiterez le pavillon Hacht Brecht ou pavillon des Huit Paradis, édifié vers 1660 sur ordre du Shâh Soliman et dont les murs et plafonds sont richement décorés. Vous sillonnerez ensuite le quartier arménien de Jolfa qui accueille depuis le XVIIème siècle une communauté de chrétiens arméniens dont l’installation fut favorisée par Shâh Abbas à la recherche de commerçants talentueux. La cathédrale Vank, symbole de la présence arménienne, est une intéressante fusion des styles islamique et chrétien. Le musée qui lui est adjacent est dédié à l’histoire de la communauté arménienne et présente une belle collection de livres et de manuscrits. Après avoir emprunté les ruelles du quartier juif, vous profiterez d’une belle vue sur la ville depuis les vestiges d’un temple du feu d’époque sassanide, avant d’observer les minarets de la tombe du célèbre derviche Abu Abdullah, datant du XVIIème siècle. Ils ont la particularité, selon les croyances locales, de vibrer en sympathie. Vous regagnerez la ville par le pont Khaju, qui enjambe la rivière Zayandeh depuis le milieu du XVIIème siècle, avant de passer devant la maison de thé qui marque le passage sur un autre pont, le Si-o-seh ou pont des trente-trois arches, le plus grand de la ville, datant des premières années du XVIIème siècle. Déjeuner inclus en cours de visite, diner inclus et nuit à Ispahan.

13ème jour – Kashan, témoignage de la dynastie Qadjar (495 km)


Départ en début de matinée pour Kashan. La ville connut une période de grande expansion sous la dynastie seldjoukide (XI-XIIème siècles) et fut l’une des cités favorites du Shâh Abbas, qui souhaita y être inhumé. Elle fut hélas détruite par un tremblement de terre en 1779 avant d’être reconstruite durant la période Qadjar (1781-1925), nouvel âge d’or de la cité. Une promenade vous permettra de découvrir la vieille-ville et ses nombreuses tours à vents à six faces. Vous visiterez également la mosquée-medersa Agha Bozorg édifiée au XIXème siècle en briques d’argile et sobrement ornée de mosaïques et d’inscriptions. Vous gagnerez ensuite le jardin Bagh-E-Fin considéré comme l’un des plus beaux d’Iran. Il fut conçu pour Shâh Abbas Ier qui y fit bâtir un pavillon abritant aujourd’hui un musée archéologique dont vous découvrirez les collections. Puis vous visiterez la vaste maison Borujerdi, typique de l’époque Qadjar. Organisée autour d’une cour dotée d’un bassin, elle contient une salle de réception somptueusement décorée de fresques, et dispose d’une tour de vents permettant la circulation de l’air à travers l’ensemble du bâtiment. Vous prendrez l’après-midi la route en direction de Téhéran. Déjeuner inclus en cours de visite, diner inclus et nuit à Téhéran.

14ème jour – Téhéran


Téhéran n’était qu’un modeste village lorsque l’invasion mongole de 1228 fit affluer vers elle toute une population en fuite. La ville fut dès lors en perpétuelle expansion, même si Chiraz conserva son statut de capitale jusqu’à la fin du XVIIIème siècle. C’est en effet en 1795 que Mohammed Khan fit de Téhéran sa capitale. La ville connut alors de profondes transformations qui se poursuivirent au XIXème et au début du XXème siècles, tout au long de la période Qadjar. Vous débuterez cette journée par la visite du Musée National qui abrite de riches collections archéologiques provenant des principaux sites de l’ancienne Perse, depuis la période élamite jusqu’à la période islamique. Vous poursuivrez par la découverte du musée Abgineh du verre, du cristal et de la céramique qui réunit des objets datant du IIème millénaire av. J.-C. jusqu’au XIXème siècle. Puis vous gagnerez le Palais Golestan, édifié sur ordre de Nasser al-Din Shar à la fin du XIXème siècle et agrandi par ses successeurs de la dynastie Qadjar. L’influence des grands palais européens y est prépondérante. Dîner inclus et début de soirée libre à Téhéran. Dans la soirée, transfert à l’aéroport de Téhéran pour embarquer à bord d’un vol direct à destination de l’aéroport de votre choix (via Francfort).Nuit à bord.

15ème jour – Retour en France


Petit-déjeuner à bord avant d’atteindre l’aéroport de Francfort. Vous emprunterez ensuite un vol à destination de l’aéroport de votre choix*. Arrivée prévue en début de matinée.

* arrivées possibles à Paris, Marseille, Lyon et Bordeaux.


Notes importantes :
 Le programme peut être soumis à des impondérables techniques indépendants de notre volonté et nécessitant des modifications dans le choix ou l’ordre des visites. Vous serez alors prévenu par courrier avant le départ du voyage.
La politique d’ouverture récente menée par l’Iran n’a pas encore permis de transformer son parc hôtelier. Quelle que soit leur catégorie, les hôtels souffrent d'un manque d'entretien.
"Affirmons notre fierté d'être Français (et je rajouterais Iraniens), car on ne bâtit rien sur l'auto-dénigrement"